Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LE PROFESSEUR WERNER KIRSTEIN S'EXPRIME SUR LE CLIMAT.

par Werner Kirstein. 30 Juin 2017, 17:16 Réchauffement climatique Dérèglement climatique Changement climatique Climato-optimistes

 

réchauffement climatique,climat,giec,CO2,

 

Le Professeur Werner KIRSTEIN est un climatologue retraité de l'Institut de Géographie de l' université de Leipzig, et "climato-sceptique" de longue date.

Il vient d'accorder une interview à la chaîne RT en langue allemande, interview reprise par Pierre Gosselin sur son excellent site (1).

(Pour autant que de besoin, rappelons que de nombreux climatologues et paléoclimatologues contestent les conclusions du GIEC).

Je vous la livre ici dans une traduction "maison".

Bonne lecture ! Jo Moreau.

 

La chaîne RT en langue allemande a récemment diffusé une interview du climatologue à la retraite, le Prof. Werner Kirstein, concernant la décision du Président Donald Trump de se retirer de l'accord de Paris, et sur l'état actuel de la «science» du climat.

 

Kirstein est l'un des critiques les plus en vue d'Allemagne en matière d'aléas climatique.

 Il soutient que le réchauffement des dernières décennies est principalement dû à des causes naturelles consécutives à la fin du "petit âge glaciaire", et n'est donc pas surprenant.

 

Une invention.

Dans l'interview RT, au sujet du retrait récemment annoncé par Trump, Kirstein dit qu'il n'est pas surprenant que, dans le parti républicain, il y ait eu un certain nombre de politiciens qui, depuis 20 ans, n'ont pas cru aux changements climatiques dus aux activités humaines.

Et qu'au cours des dix dernières années, "des centaines de scientifiques américains soutiennent que c'est une invention ", et ils l'ont même confirmé dans une lettre envoyée à l'ancien président Obama.

 

Kirstein conteste les allégations du GIEC selon lesquelles l'homme est responsable du récent changement climatique, nous rappelant que, dans le passé, le CO2 a toujours varié et que la part des activités humaines est insignifiante par rapport au CO2 émis par la nature.

 

Kirstein rappelle que le CO2 est « un gaz inoffensif », et la conclusion du GIEC établissant une corrélation entre la température globale et le CO2 sur la période de 1970 à 2000 est une erreur.

 

"Quand je me retourne et que je regarde l'histoire, il n'y a absolument aucune relation entre le CO2 et la température".

 

Le GIEC, fondamentalement corrompu, s'appuie sur le marketing.

Sur la question de savoir pourquoi il y a tant de panique répandue par les médias sur une catastrophe climatique, Kirstein met en cause des intérêts économiques, et bien entendu les gouvernements peuvent toujours trouver des scientifiques disposés à suivre les scénarios-catastrophe - nommant l' Institut PIK Potsdam par exemple. (2)

 

Il considère le GIEC comme une organisation portée principalement par des sociologues qui ont pour tâche de commercialiser les changements climatiques. 

Il cite Vincent Gray (3): " Le GIEC est fondamentalement corrompu ."

Kirstein précise au journaliste: " Cela dit tout, n'est-ce pas? "

Il ajoute:" Aujourd'hui, vous ne trouverez pas de scientifiques au GIEC, mais bien des scientifiques politiciens ".

 

Kirstein rappelle qu'il existe une grande différence entre l'environnement et le climat, et que si l'environnement doit être protégé, il n'a aucun rapport avec le climat.

 

La science climatique est mensongère.

Il n'est pas possible de faire croire aux gens que le CO2 est la cause d'une catastrophe climatique.

 

Au sujet du "consensus", Kirstein dit qu'il n'est pas le seul sceptique en Allemagne, ni dans le monde entier. 

Parmi les scientifiques qui insistent sur le fait que les activités humaines sont la cause des changements climatiques, il souligne que la plupart d'entre eux s'intéressent au financement.

 

Je connais certains collègues qui ne sont pas à Leipzig, et d'autres ici à Leipzig, qui profitent de financements. 

Dans les discussions privées, j'ai entendu: «Eh bien, vous savez, comment suis-je censé gagner ma vie?»

 

Il résume le facteur moteur de la recherche climatique, en utilisant un dicton célèbre: " Ne mord pas la main qui te nourrit".

 

Photo RT.

(1) http://notrickszone.com/2017/06/27/retired-40-year-veteran-german-climatologist-co2-a-scapegoat-ipcc-a-marketing-organization/#sthash.BPv48Lm2.dpbs

(2) Potsdam Institute for Climate Impact Research.

(3) Vincent Gray - PhD Chimie Physique - fondateur du New Zealand Climate Science Coalition.

 

commentaires

Haut de page