Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Des malwares préinstallés sur des dizaines de smartphones Samsung, Google et LG

par Jean-Sébastien ZANCHI 11 Mars 2017, 17:00 Malwares

 

Google Android.jpg
 
 

Des smartphones infectés par des malwares dès la sortie des usines.

C’est ce qu’a révélé la société Check Point Software Technologies spécialisée dans la sécurité informatique.

Alors que beaucoup d’utilisateurs font très attention à la manière dont ils utilisent leurs terminaux, certains seraient donc affectés par des logiciels malveillants déjà préinstallés. 

Ce sont ainsi plus de 38 modèles Android qui sont touchés. Ces applications ne font pas partie de la ROM installée par les constructeurs, mais sont ajoutées plus tard sur la chaîne de montage.

Pour six d’entre eux, le malware utilise même des privilèges spécifiques, nécessitant que la ROM soit complètement réinstallée pour s’en débarrasser. 

 

Ransomwares et voleurs de données

La plupart de ces applications peuvent voler des informations ou alors afficher des publicités non désirées.

D’après le site Ars Technica, l’une d’entre elle, baptisée Loki, peut s’accaparer les droits d’accès au système qu’il infecte.

Une autre, Slocker, n’est rien de moins qu’un ransomware qui utilise Tor pour masquer l’identité des rançonneurs. 

 

Si Check Point Software Technologies ne donne pas les noms des sociétés qui vendent ces smartphones — l’une d’entre elle est une « grande société de télécommunications — ce sont certains exemplaires de modèles très populaires qui sont touchés.

De grandes marques sont citées comme Samsung, LG, Xiaomi, Google, ZTE ou encore Asus. 

  • Galaxy Note 2
  • LG G4
  • Galaxy S7
  • Galaxy S4
  • Galaxy Note 4
  • Galaxy Note 5
  • Galaxy Note 8
  • Xiaomi Mi 4i
  • Galaxy A5
  • ZTE x500
  • Galaxy Note 3
  • Galaxy Note Edge
  • Galaxy Tab S2
  • Galaxy Tab 2
  • Oppo N3
  • vivo X6 plus
  • Nexus 5
  • Nexus 5X
  • Asus Zenfone 2
  • LenovoS90
  • OppoR7 plus
  • Xiaomi Redmi
  • Lenovo A850

Même s’il y a peu de chance qu’un particulier soit concerné, vous pouvez vous en assurer en utilisant une application capable de détecter les malwares.

Certains sont même gratuits comme Malwarebytes ou encore Avast

commentaires

Haut de page