Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le robot qui fait peur

par jlduret 4 Février 2017, 12:05 Robot Humanoïde

 

L'entreprise Boston Dynamics dévoile régulièrement ses créations, des robots capables de se déplacer sur tous les terrains, de transporter des objets et même de les manipuler.

Propriété de Google, l'entreprise a toutefois du mal à convaincre de potentiels clients et se retrouve en difficultés.

 

Lors d'une tentative de levée de fonds, Boston Dynamics a dévoilé sa dernière création.

Pas de quoi calmer les cauchemars de celles et ceux qui craignent un scénario à la Terminator.
 

 

Et Boston Dynamics découvrit la roue


Rachetée en 2013 par Google, devenue depuis Alphabet, Boston Dynamics est l'un des projets non-rentables du géant de Mountain View.

Plusieurs tentatives de vente de prototypes ont échoué, à commencer par l'armée américaine que l'entreprise visait comme premier client.

Les robots présentés faisaient trop de bruit pour qu'ils puissent être utilisés dans des opérations de terrain.


Boston Dynamics est surtout connue pour ses créations à deux et quatre pattes, qui tentent d'imiter le mouvement des animaux.

Mais lors de la présentation de l'entreprise à de potentiels investisseurs, Marc Raibert, fondateur et PDG de l'entreprise, a dévoilé un nouveau type de robot qui, cette fois, se déplace sur deux roues.

Un moyen de locomotion qui pourrait peut-être faire la différence.


 

Atlas Boston Dynamics


 

Un repreneur pour Boston Dynamics ?


Le robot, dont la présentation a fuité sur Internet après avoir été postée sur Youtube par Steve Jurvetson, potentiel investisseur, est capable de tenir sur deux roues, de se déplacer, de porter des poids et même de sauter des obstacles sans perdre l'équilibre.

Boston Dynamics l'a appelé « Handle », du verbe « to handle », qui signifie « manipuler, manoeuvrer ».


Le potentiel commercial de ce robot est bien plus élevé que celui des bipèdes et quadrupèdes, en ce qu'il s'adapterait rapidement à une utilisation civile.

Boston Dynamics joue gros : Alphabet a annoncé son intention de céder l'entreprise en mars 2016, car les projets sont trop longs à développer.

Toyota ou encore Amazon ont été pressentis comme repreneurs, mais à ce jour, rien de concret n'a été annoncé.
 

 

 

commentaires

Haut de page