Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'arche de Tchernobyl : une construction unique et colossale placée sur le réacteur radioactif (vidéo)

par jlduret 1 Décembre 2016, 20:39 Tchernobyl

Arche de confinement de Tchernobyl© BERD - Licence : Tous droits réservés

Arche de confinement de Tchernobyl© BERD - Licence : Tous droits réservés

 

C'est un projet pharaonique qui vient d'être achevé sur le chantier de la défunte centrale nucléaire de Tchernobyl avec la mise en place d'un dôme impressionnant et complètement hermétique au-dessus du réacteur qui a fusionné et qui est toujours hautement radioactif.

 

Souvenons-nous : le 26 avril 1986, le réacteur n° 4 de la centrale nucléaire de Tchernobyl (Ukraine) connaissait des explosions et un incendie, suite à un défaut de conception.

Résultat : des matières radioactives se dispersaient dans l'atmosphère, principalement au-dessus de l'Europe.
30 ans après cet accident nucléaire majeur qui a fait officiellement 25 000 morts, un sarcophage prévu pour durer un siècle vient d'être installé.

 

Les restes radioactifs du réacteur n° 4 de la centrale ont été confinés grâce à l'un des projets d'ingénierie les plus ambitieux au monde : une immense arche de confinement a été assemblée à côté du réacteur puis déplacée de 327 mètres jusqu'à sa destination finale le 29 novembre 2016, grâce à l'entreprise néerlandaise Mammoet.

Elle recouvre à présent l'ancienne structure (prévue pour durer 30 ans) qui avait été rapidement assemblée juste après l'accident de 1986 dans des conditions extrêmement difficiles.

Vidéo du poussage de l'arche au-dessus de l'ancien sarcophage de Tchernobyl Crédit : BERD/Novarka

 

Objectifs de l'arche de confinement de Tchernobyl

L'enceinte a pour objectifs de confiner les matières radioactives et protéger l'ancien sarcophage des agressions climatiques tout en permettant le démantèlement du réacteur radioactif.

A ce titre, elle est "hermétiquement fermée et coupée de l'environnement" selon les déclarations de Vinci Construction qui ajoute qu'elle "garantira la sûreté du site de l'accident pendant une durée de 100 ans et permettra l'éventuel démantèlement de la structure vieillissante et le traitement des déchets radioactifs."

 

Elle disposera, à terme, d'équipements et d'installations qui permettront les opérations futures de démantèlement du réacteur n°4 dans "des conditions maximales de flexibilité et sécurité, tout en limitant au maximum les interventions humaines", précise Vinci Construction.

 

Pendant une année, l'arche de confinement va être testée : elle sera connecté au nouveau bâtiment technologique qui servira de salle de contrôle pour les prochaines opérations à l'intérieur de l'arche.

Puis, après des tests complets de tous les équipements et la mise en service, le transfert de la nouvelle arche de confinement à l'administration de la centrale nucléaire de Tchernobyl aura lieu en novembre 2017.

 

Une construction pharaonique

Cette enceinte de confinement a été construite par Novarka, un consortium rassemblant les entreprises françaises de construction VINCI Construction et Bouygues Construction, les deux poids-lourds français du bâtiment.

Les travaux de montage de l'arche ont démarré en 2012.

 

L'arche de Tchernobyl est la plus grande structure terrestre mobile jamais construite avec une portée de 257 mètres, une largeur de 162 mètres, une hauteur de 108 mètres et un poids total de 36 000 tonnes équipée (trois fois et demi le poids de la Tour Eiffel).

 

Elle a été conçue pour résister à des températures comprises entre - 43°C et + 45°C et des vents allant jusqu'à 250 km/h.

 

Son édification a mobilisé plus de 10 000 personnes, de 30 nationalités différentes et 25 millions d’heures de travail entre ingénierie de conception et travaux sur site.

Pour leur sécurité, une surveillance (radioactivité et contamination atmosphérique) a été assurée en permanence et 60 personnes dûment qualifiées en radioprotection ont été spécialement mobilisées sur le site.

 

Chaque jour, plus de 1 200 ouvriers et 200 ingénieurs sont présents sur le chantier.Crédit : Vinci Construction

Igor Gramotkin, Directeur général de la centrale nucléaire de Tchernobyl, a déclaré : « Nous n'avons pas construit cette arche pour nous-mêmes, mais pour nos enfants, nos petits-enfants et arrière-petits-enfants. C'est notre contribution pour l'avenir et notre responsabilité envers les générations à venir. »

 

Avec un coût de 1,5 milliard d'euros pour un budget total de 2,1 milliards d'euros, cette structure gigantesque a été financée par le Chernobyl Shelter Fund.

Créé en 1997, ce fonds a reçu à ce jour plus de 1,5 milliard d'euros de la part de 45 bailleurs de fonds.

La Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement (BERD) gère le fonds et est le principal contributeur du projet de nouvelle arche de confinement.

 

Vu ici

commentaires

Haut de page