Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Comment préparer des fêtes de Noël écolos ?

par Christophe Magdelaine 8 Décembre 2016, 11:54 Ecologie

Comment préparer des fêtes de Noël écolos ?

 

À Noël, nos habitudes éco-citoyennes sont mises à rude épreuve. Pourtant, l'impact environnemental des fêtes est indéniable puisqu'elles constituent une période de surconsommation (alimentaire, énergétique, en termes de cadeaux offerts...). Sans gâcher la fête, il est possible de prendre en compte nos impacts environnementaux pour les réduire, avec quelques informations utiles et simples à mettre en oeuvre.

Difficile de concilier fêtes et sobriété. Entraînant une très forte consommation, la période de Noël porte de forts enjeux en termes de « consommation responsable et durable ». Dans certaines villes, les commerçants déclarent réaliser plus du quart de leur chiffre d'affaire annuel à Noël.

Noël : plus de 100 millions de cadeaux, rien que pour les enfants français

Selon la dernière étude de la Fédération des Commerces spécialistes des Jouets et des Produits de l'Enfant (FCJPE) menée par TNS Sofres, les petits français demandaient en moyenne 9,1 cadeaux de Noël et recevaient 8,4 cadeaux en 2011. Or l'INSEE estime le nombre de mineurs en France à 13,5 millions d'individus, ce qui, d'après un rapide calcul nous amène approximativement à 113,4 millions de cadeaux rien que pour la France !

On imagine donc aisément que la production de ces cadeaux représente un impact environnemental significatif. Il faut aussi y rajouter les emballages, les livraisons, les jouets inutilisés, cassés qui partiront au SAV ou les piles indispensables au fonctionnement...

 

Le bilan carbone des cadeaux de Noël

Depuis qu'un grand nombre d'usines de production ont été délocalisées vers la Chine, les importations de jouets ont considérablement augmenté vers l'Union Européenne (62 % des jouets viennent de Chine et 7,5 % de pays hors Union Européenne), et leur bilan carbone avec.
Difficile d'estimer précisément les émissions de gaz à effet de serre des cadeaux, les seuls calculs existants à l'heure actuelle essayant d'établir le bilan carbone du Père Noël depuis la Laponie (Finlande). Toutefois, on sait que 60 % des jouets offerts à Noël sont en plastique et 30% des cadeaux sont des jeux électroniques, ce qui dans les deux cas représente d'importantes émissions de gaz à effet de serre. Les jeux électroniques sont les premiers responsables de ces émissions en utilisant des composants qui ne sont pas anodins, tout en étant, pour certains, préjudiciables pour la santé de nos enfants.

Selon les chercheurs de l'Institut de l'environnement de Stockholm, les cadeaux de Noël des Britanniques pèseraient 310 kilos de CO2 émis par habitant. Si l'on ajoute le bilan carbone des activités, ceux de la nourriture, des déplacements, des illuminations, etc. on arrive à un total de 650 kilos de CO2 par habitant, ce qui correspond à plus d'un aller- simple pour New-York depuis Paris en avion.

Considérant la population mondiale et la capacité actuelle de la planète d'absorber le CO2, nous ne devrions pas émettre plus de 1 700 kilos de CO2 par habitant et par an. Il s'agirait même d'un objectif impératif si nous ne voulons pas accélérer le changement climatique et produire des effets incontrôlables. 650 kilos de CO2 à Noël représentent déjà 35% de nos droits d'émissions sur l'année ! Rappelons qu'en France chaque individu émet plus de 5 tonnes de CO2 par an ! À méditer...

 

Les meilleurs cadeaux pour Noël

  • Opter pour des cadeaux échangeables, afin de ne pas faire de présents inutiles. Il est possible dans beaucoup d'enseignes de demander des tickets de caisse sans prix apparent.
  • L'achat d'occasion peut s'avérer intéressant (jeux vidéos, vélos...) : cette pratique se développe de plus en plus et il est tout à fait possible de trouver des objets de seconde main de qualité, par exemple dans les nombreuses bourses aux jouets qui fleurissent avant les fêtes de Noël.
  • Privilégier les objets robustes qui ne nécessitent pas de piles, batteries pour fonctionner.
  • Favoriser des jouets sains pour nos enfants : sans PVC[4], choisir des jeux éco-labellisés[5] (cf. le site de l'éco-label européen) sont quelques astuces intéressantes.

 

Plus de transport à Noël = plus de pollution et de CO2

Les transports en France sont responsables de près de 28 % des rejets de CO2, principal gaz à effet de serre (CITEPA, 2015). Or, la fréquentation des centres-villes et des principaux centres commerciaux augmente fortement pour les achats de Noël, et peut conduire jusqu'à une hausse de 50 % du trafic par rapport à la moyenne annuelle.
De plus, les français continuent d'avoir recours principalement à la voiture individuelle, grande championne des émissions parmi les moyens de transport disponibles... La pollution atmosphérique et les rejets de CO2 sont renforcés par les embouteillages formés par les consommateurs qui se pressent dans les centres commerciaux les derniers weekends qui précédent les fêtes. Ainsi, il n'est malheureusement pas rare de rester coincé 30 mn dans sa voiture pour sortir du parking d'un centre commercial d'une grande agglomération !

N'oubliez pas de préparer vos cadeaux bien en avance pour éviter la foule et la pollution !. Si vous pouvez, pensez à la marche ou au vélo pour les trajets courts. Vous pouvez également faire du covoiturage ou prendre les transports en commun pour vos achats de Noël.

 

Choisir son sapin de Noël

Opter pour un sapin de qualité que l'on peut garder plusieurs années (plus de 3 ans) ou se confectionner soi-même un sapin grâce à des matériaux destinés au rebut (pour les plus créatifs).

80% des sapins vendus en France sont cultivés dans l'Hexagone, spécifiquement pour Noël. N'oubliez donc pas de demander la provenance de votre sapin ! si vous souhaitez replanter le sapin dans votre jardin, faites-le dans les jours qui suivent votre achat ou la transplantation ne fonctionnera pas. Évitez la neige artificielle à base de produits chimiques qui empêche le compostage du sapin après les fêtes. Tous nos conseils sur le choix du sapin de Noël sont disponibles dans notre article dédié.

 

Les illuminations de Noël, grandes consommatrices d'énergie

La puissance fournie pour les illuminations de Noël dans les villes et les logements est estimée à 1 300 Méga Watts[1], dont les trois quarts sont liés à la consommation des ménages et un quart aux illuminations des collectivités.
De plus, en cette période de froid même relatif[2], l'électricité, en France, est encore produite par des centrales thermiques (charbon, fioul et gaz), malgré la part de plus en plus importante de l'éolien, ce qui rend nos consommations d'électricité émettrices de gaz à effet de serre (environ 65 g CO2/kWh[3]).

 

Nos conseils sur les les guirlandes et illuminations

  • Opter maintenant pour des ampoules LED qui sont plus économes et moins préjudiciables pour l'environnement ;
  • acheter des décorations de qualité qui dureront plusieurs années (pour limiter ses déchets) ;
  • investir dans les nouvelles guirlandes solaires. Elles sont autonomes et fonctionnent uniquement grâce à des capteurs solaires. En extérieur ou sur des murs, elles vous éclaireront jusqu’à six heures d’affilée ;
  • limiter les décorations électriques qui demandent beaucoup d'énergie, et toujours éteindre les lumières et les veilles avant d'aller se coucher.
  • N'hésitez pas à faire appel à votre créativité pour décorer autrement : achetez des décorations à base de produits recyclables ou recyclés. Vous pouvez aussi les fabriquer vous-mêmes, l'assurance d'un Noël personnalisé.

 

Noël c'est aussi plus de déchets

Entre les emballages des cadeaux, ceux des aliments et les restes de repas, la quantité de déchets générés à Noël croît fortement. Sur les 10 villes étudiées par l'ADEME pour l'élaboration de son guide de bonnes pratiques, on observe une augmentation de 12 % de déchets de verre en période de fêtes. Les marchés de Noël qui pullulent dans de nombreuses villes, entraînent également une surproduction de déchets, puisqu'un visiteur d'un marché de Noël produit en moyenne 75 g de déchets.

 

Comment limiter les emballages cadeaux pour Noël ?

Réutiliser lorsque c'est possible les emballages d'une année sur l'autre, réaliser des paquets personnalisés à partir de matériaux disponibles chez soi, d'emballages destinés à la corbeille... N'oubliez pas que les papiers cadeaux peuvent être recyclés et doivent donc être mis dans la poubelle de tri !

 

Les repas des fêtes de Noël

À l'heure de Noël, où nous sommes nombreux à manger dinde, chapon, foie gras... Nous vous invitons à prêter une attention accrue aux modes d'élevage des animaux, en choisissant le plein air ou le bio. Pour les œufs par exemple, un code 0 sur l'oeuf est la meilleure garantie (oeuf bio provenant d'une poule bio élevée en plein air). Pour la volaille, il faut faire attention aux labels : Agriculture Biologique, AOC, Label Rouge, poulet fermier... pour le porc, « bio », « porc sur paille » ou « porc en plein air ». En ce qui concerne la problématique bien particulière du foie gras, il convient de rappeler que le gavage est une pratique interdite chez de nombreux voisins européens et qu'elle est dénoncée en France depuis des années pour son non-respect de la législation, en plus d'être à l'origine d'une souffrance animale inacceptable.

Composer vos menus avec des produits locaux, bio et de saison, opter pour des poissons qui ne sont pas menacés de disparition (label MSCthon pêché à la canne...).
Enfin, n'oublions pas que le repas le plus sain et respectueux est celui sans chair animale !

Pensez également à choisir des produits éco-labellisés, essayer de limiter les emballages et la vaisselle jetable.

Ne jetez surtout pas les délicieux restes de vos repas. Pourquoi ne pas proposer à chacun de repartir avec un « doggy bag » ? Ou alors utilisez-les pour les prochains repas sous d'autres formes. Vous pouvez également congeler vos restes de repas pour ne pas les perdre.
Enfin, si malgré toutes ces propositions, vous veniez à jeter certains restes alimentaires, mettez-les au compost.

 

Pour un Noël moins matérialiste et plus humain

Dans tous les cas, la période de Noël ne doit plus être celle de la surenchère des cadeaux. L'amour porté à une personne ne se compte pas en nombre de cadeaux offerts et il n'y a pas de corrélation entre le prix d'un cadeau et l'affection portée à un être cher. L'attention régulière portée à nos proches semble être une preuve beaucoup plus tangible qu'une avalanche de cadeaux tombés de la hotte d'un Père Noël, un comportement qui trahit un consumérisme toujours plus fort.

Soyons vigilants et réfléchis dans nos actes d'achat alors que les offres pour la Saint-Valentin pointent déjà le bout de leur nez, preuve que les sirènes de la surconsommation fonctionnent bien... Faisons en sorte qu'un cadeau ne devienne pas un fardeau, mais bien un témoignage sincère de notre amour.

 

Notes

  1. 10 000 ampoules de 100 watts ou 5 000 systèmes informatiques consomment environ 1 mégawatt (1 MW). Un réacteur nucléaire moderne a une puissance électrique comprise entre 500 à 1 650 MW.
  2. L'hiver 2015 a été particulièrement doux et l'automne 2016 également.
  3. Emission moyenne de Co2 pour la production d'un kwh pendant la journée le 17/12/2015 (ERDF).
  4. Ce type de plastique (Polychlorure de vinyle ou chlorure de polyvinyle) a un impact environnemental très important. On le trouve souvent dans les poupées, les jeux de plage, les jouets de bain, etc.
  5. Comme l'écolabel Nordic Swan, par exemple, qui interdit certaines substances dangereuses pour la santé humaine ; et qui garantit l'utilisation de textiles naturels issus de l'agriculture biologique et de bois issus de forêts gérées durablement. Le label FSC, pour les jouets en bois, garantit également leur production avec du bois issu de forêts gérées durablement.

 

(NDLR : Sans parler des rendez-vous (et du déplacement à vélo) chez le médecin et des médicaments qu'il va nous falloir prendre pour nos excès _anti-dépresseurs inclus_)

Vu ici

commentaires

Tirage cadeau 08/12/2016 15:07

Bonjour,
Il y a aussi une autre façon de limiter l'impact environnemental des cadeaux de Noël, c'est de faire un tirage au sort, de cette façon chaque personne ne fait qu'un seul cadeau et chaque personne reçoit aussi un cadeau. Cela réduit considérablement le nombre de cadeaux offerts, et les petits gadgets qui ne servent à rien !
Dans ma famille nous pratiquons cela depuis de nombreuses années. Et cette année j'ai créé un petit site pour me simplifier la tâche pour réaliser le tirage au sort des cadeaux de Noël : http://www.tiragecadeau.com
Je l'ai fait simple et pratique et tout le monde peut l'utiliser.
Dites moi ce que vous en pensez !
Bon Noël à tous

Haut de page