Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'hiver 2016 / 2017 devrait être très froid.

par jlduret 10 Septembre 2016, 07:54 Météo

L'hiver 2016 / 2017 devrait être très froid.

(NDLR = Je vous invite à lire l'article publié ici et qui grouille de graphiques explicatifs instructifs)

Après notre premier article de fin juillet 2016 sur les prévisions saisonnières de notre prochain Hiver 2016-2017.

Voici une nouvelle tendance selon Mike qui affirme que les premiers éléments pour la tendance de l’hiver 2016/2017 qui pourrait s’avérer très intéressant sur l’Europe en première partie.

Tout d’abord, il y a du changement au niveau du PDO (oscillation décennale pacifique), celui ci est repassé dans le négatif au mois d’août et à priori ce n’est que le début.

Une nouvelle tendance au PDO- ( temporaire ou pas ) est maintenant en route ce qui collabore avec le retour d’une faible Nina.

Maintenant ce qu’on aimerait savoir c’est le type de circulation atmosphérique affectée par les évolutions thermiques en voulant parler des zones de surface de l’océan influençant les trajectoires du jet stream et je veux surtout parler du mode PNA – puis la NAO (Oscillation Nord Atlantique) et les tendances par rapport aux autres années sont bien différentes par rapport ce qui se passe actuellement.

La tendance forte du BDC (circulation stratosphérique de Brewer-Dobson) cet été et l’activité accrue des ondes de Rossby pourraient provoquer la faiblesse du VPS (Vortex Polaire Stratosphérique) à la fin de l’automne et en première partie d’hiver. Ainsi, la tendance vers une NAO- (Oscillation Nord Atlantique)/AO- (oscillation arctique) est devenue quelque chose de très probable cette année.

Et sans surprise, le modèle CFSv2 montre clairement cette option.

Novembre décembre et janvier pourraient être froids en Europe

Ce qui pourrait provoquer des descentes froides récurrentes en direction de l’Europe Centrale et en Méditerranée sur la période novembre/décembre/janvier.

Le QBO (oscillation du sens de la circulation des vents sur l’équateur) est bien dans sa phase positive mais ce n’est toujours pas le cas à 50 hoa où les vents d’Est se poursuivent pour le moment temporairement.

Il s’avère que le QBO + faible activité solaire ont tendance à provoquer un faible VPS (Vortex Polaire Stratosphérique) en première partie d’hiver et plus forte en deuxième partie mais cette phase positive du QBO est beaucoup moins forte que les précédentes (en même temps on devrait être en phase négative) et pourrait peut être ralentir davantage les effets de la force du vortex polaire.

En tout cas, on se dirige vers un hiver bien différent des trois précédents sur l’Europe.

Suivi en cours ici

L'hiver 2016 / 2017 devrait être très froid.

commentaires

Rom73 04/11/2016 20:46

Ah encore notre jipebe29 alias Jean-Pierre Bardinet.. Quelle activité incroyable.. Tous ces blogs, articles, sur lesquels il faut intervenir et démontrer à tous ces moutons de panurge qu'ils ne sont rien que des imbéciles à écouter le GIEC qui les enfument..
Mais la science ne se débat pas sur les blogs, et encore moins avec des gens comme vous qui n'ont pas les compétences nécessaires pour en parler (ingénieur ou non).. Je remarque cette fois-ci vous n'avez pas pris la peine de vous auto-citer pour appuyer vos arguments!

jlduret 05/11/2016 09:39

@Rom73. Faites vous partie de ces "imbéciles qui écoutent le GIEC", pour vous citer, ou non ?

jlduret 10/09/2016 13:30

@jlpebe29. Merci du commentaire ; je en vois pas la contradiction avec le contenu de l'article ?

jlduret 10/09/2016 16:06

Le début de votre commentaire semblait reprocher à l'article de confondre causes et effets d'où ma remarque.Merci de votre précision.

jipebe29 10/09/2016 15:37

Il n'y a pas de contradiction, seulement un coup de projecteur sur les causes identifiables, les indicateurs statistiques étant utiles pour observer les évolutions dont ils ne sont pas la cause. Des canaris dans la mine, en quelque sorte...

Kenavo

jipebe29 10/09/2016 10:05

Il ne faut pas confondre les causes et les effets. Ces indices (PDO, NAO, ...) ne sont que des indicateurs statistiques, et leurs évolutions sont le reflet des effets. Les causes sont avant tout les températures polaires qui commandent la fréquence et la puissance des AMP (antcyclones mobiles polaires). Le jet-stream n'a aucun effet en basses couches (ce serait un miracle physique ! ...) car il est conséquence des AMP. Voir : http://www.biokurs.de/treibhaus/180CO2/Echanges-meridiens-Chang-clim.pdf (seconde partie)

Haut de page