Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Et voilà le panneau publicitaire qui reconnaît ma voiture

par Marc Zaffagni, Futura-Sciences 31 Juillet 2016, 09:15 Publicité ciblée

Et voilà le panneau publicitaire qui reconnaît ma voiture

À Londres, un drôle de de panneau publicitaire trône dans un grand rond-point de la capitale. Muni de caméras et d'un logiciel d'analyse, il identifie la marque, le modèle et la couleur de la voiture qui s'arrête près de lui au feu rouge.

Comment ? En lisant le numéro d'immatriculation.

Pourquoi ? Pour diffuser une réclame censément ciblée pour le conducteur.

Vous avez dit intrusif ?

Renault est le premier annonceur à recourir au panneau publicitaire « intelligent » installé par Ocean Outdoor au cœur de Londres. Le constructeur français se sert du système de publicité ciblée pour vanter sa nouvelle Mégane.

Si vous circulez en voiture du rond-point Holland Park, à Londres, vous aurez peut-être la surprise d’être interpellé directement par un panneau publicitaire qui aura reconnu votre véhicule.

Il s’agit d’une expérience inédite de publicité ciblée proposée par la société britannique Ocean Outdoor, spécialisée dans la création d’espaces publicitaires en extérieur.

Le système fonctionne ainsi : lorsqu’une voiture s’immobilise au feu tricolore, des caméras installées dans les panneaux d’affichage détecte la plaque d’immatriculation puis compare le numéro avec une base de données anonyme pour en extraire sa marque, le modèle et sa couleur.

À partir de ces informations, une publicité censée correspondre à un profil type s’adresse directement au conducteur sur le mode « Bonjour à vous dans le cabriolet vert… ». Le système détermine surtout le type de voiture : sportive, berline de luxe, cabriolet, familiale…

« Nous savons par exemple que les chauffeurs de voitures de sport sont plus probablement des hommes de moins de 34 ans, explique Ocean Outdoor. Ils aiment les vacances à l’étranger, ils achètent beaucoup de produits de luxe et s’intéressent aux télécoms. Vous pouvez donc être très subtils dans le ciblage. »

Le système a été testé durant un an sur le rond-point Holland Park ainsi que dans la ville de Manchester. La première campagne publicitaire de ce genre a débuté en juillet avec le constructeur automobile français Renault qui s’en sert pour promouvoir le lancement de sa nouvelle Mégane.

Il y a quelques mois, une quarantaine de panneaux publicitaires numériques ont été installés le long d’un tunnel menant à l’aéroport Billy Bishop de Toronto (Canada).

Équipés de caméras et d’un logiciel de reconnaissance faciale, ils peuvent déterminer le sexe et l’âge de la personne qui les regarde et mesurent la durée pendant elle fixe l’écran.

La publicité de demain pensée pour les voitures autonomes

« Le panneau pourrait faire la promotion d’un nouveau modèle de la même voiture, ou bien l’écran pourrait servir une publicité pour un modèle concurrent. Il pourrait aussi s’agir d’un nouveau produit destiné à des personnes comme vous ou bien d’un message visant à sensibiliser une certaine catégorie », poursuit la firme britannique.

L'entreprise prévoit d’installer d’autres panneaux de ce type dans les villes de Birmingham, Manchester et Newcastle.

Avec ce système reconnaissance des véhicules, Ocean Outdoor explique qu’il prépare l’avènement de la voiture autonome à bord desquelles les conducteurs, devenus des passagers, auront tout loisir de laisser flâner leur regard et pourront donc être abreuvés de réclames.

Connaître et reconnaître l’utilisateur pour affiner au plus près le message publicitaire selon son profil socio-économique, ses habitudes de consommation et de navigation est une pratique courante sur Internet.

Cette méthode de ciblage, qui constitue le fondement de la publicité en ligne, est donc en train d’arriver dans le monde réel. Comment les personnes vont-elles réagir ? Quitte à subir un matraquage publicitaire, certains préféreront encore qu’il corresponde à leurs goûts.

Pour d’autres, le sentiment de se sentir épié par ces écrans, dans la rue ou en voiture, aura tout du Big Brother.

Car s’il existe des outils numériques pour atténuer voire éviter ce suivi, notamment avec le recours à des bloqueurs de publicités, rien de tel n’est disponible pour les réclames physiques.

Une aubaine pour les annonceurs, mais un recul pour notre espace personnel dans la sphère publique.

commentaires

Robby 10/08/2016 08:23

Bonjour. C’est ce que j’appelle innover pour attirer l’attention des conducteurs ! Pour ma part, je pense qu’ils doivent utiliser cet apport pour sensibiliser les automobilistes aux dangers qui les guettent sur la route.

Haut de page