Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

En Australie les vaches sont surveillées par des robots

par jlduret 1 Juin 2016, 18:07 Robot berger

En Australie les vaches sont surveillées par des robots

A défaut d'avoir suffisamment de bergers à recruter, une province australienne opte pour des robots capables de surveiller vaches et moutons.

Supplejack Downs est l'un des territoires d'Australie les plus isolés, où l'on trouve pourtant de nombreuses fermes d'élevage d'ovins et de bovins. Depuis cette province située dans le nord du pays, il faut environ 13 heures de route pour rejoindre en voiture la ville la plus proche, Alice Springs.
Pas forcément étonnant que les fermiers éprouvent des difficultés à recruter de nouveaux bergers pour garder les troupeaux. Résultat : ces derniers sont peu surveillés, du fait du manque de main d'oeuvre pour couvrir les 4000 km carrés de terre. Si les animaux tombent malades ou rencontrent des problèmes, il peut se passer plusieurs mois avant que les fermiers ne le sachent.

C'est pourquoi vont être mis en place des robots-bergers, capables d'apporter une surveillance nécessaire aux troupeaux. Nommés Shrimp, ces robots sont en cours de développement depuis 2014. « Nous voulons améliorer la santé des animaux, et permettre aux agriculteurs de gérer leurs immenses domaines où les troupeaux se promènent librement » explique Salah Sukkarieh, l'un des ingénieurs du projet, au site New Scientist.

Ces robots fonctionnent à l'énergie solaire et peuvent suivre chacun 150 bêtes. Ils sont dotés de caméras, de capteurs thermiques et optiques capables de mesurer la température des animaux, mais également de les compter. Les robots peuvent aussi s'assurer de la qualité des pâturages en analysant leur couleur.

Ces robots-bergers font partie d'un plan plus vaste, visant à robotiser d'autres espaces des fermes isolées. Un autre robot, nommé Ladybird, est quant à lui destiné à désherber automatiquement les plantations de légumes, tout en limitant l'utilisation d'herbicide chimique. Une autre machine est destinée à compter les pommes dans les vergers pour que les agriculteurs puissent déterminer les zones à rendement faible en vue d'améliorer la pollinisation. En somme, le futur est déjà dans l'Outback !

commentaires

Haut de page