Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les paralysés vont pouvoir bouger par la force de la pensée

par Thomas LE MOING 17 Février 2016, 10:35 Exosquelette Paralysés

Les paralysés vont pouvoir bouger par la force de la pensée

Les scientifiques rêvent d’un futur où les gens paralysés pourront se déplacer comme des personnes valides, par leur simple volonté. Pendant longtemps, cette idée a paru être de la pure science-fiction. Pourtant, des chercheurs ont mis au point un système bionique permettant à des gens paralysés de pouvoir se déplacer grâce à un squelette contrôlé par la pensée.

SooCurious vous présente cette méthode révolutionnaire.

Les chercheurs de l’université de Melbourne l’ont fait : ils ont créé un système qui permet à des personnes paralysées de pouvoir se remettre sur leurs pieds à la seule force de leur pensée.

C’est en effet le principe de cette moelle épinière bionique, nommée « Stentrode« . Ce dernier prend la forme d’une petite branche de la taille d’une allumette.

Il s’introduit dans un vaisseau sanguin qui se situe au-dessus du cerveau. L’idée est la suivante : ce dispositif transforme les signaux cérébraux en commandes électriques.

Ainsi, une personne paralysée portant un exosquelette pourra se mouvoir sans avoir besoin d’un bouton de commande. Cette idée est révolutionnaire mais a mis du temps à voir le jour.

Thomas Oxley, un neurologue du Royal Melbourne Hospital, affirme que ce projet est né lorsqu’il a eu l’idée qu’on puisse contrôler des branches mécaniques sans avoir à implanter un système par une opération délicate.

En faisant des essais cliniques, les chercheurs ont trouvé qu’en insérant le Stentrode dans un vaisseau sanguin près du cortex moteur (cette zone du cerveau contrôlant les mouvements), on peut obtenir les mêmes résultats qu’en implantant quelque chose directement dans le cerveau. Le Dr Oxley a ensuite confirmé qu’un jour les patients pourraient contrôler des prothèses mécaniques avec leur pensée.

L’idée du Stentrode est réellement révolutionnaire : aucun autre système ne s’est révélé être aussi peu invasif pour le patient et fonctionner sur la longue durée.

Bien entendu, le système n’a été testé que sur des moutons et est à l’état de prototype, mais l’optimisme est de mise. Les essais sur les humains sont prévus pour 2017.

Ils pourront apprendre à marcher et à se lever à nouveau en décodant les commandes électriques. La branche électrique sera reliée au cerveau du patient, qui n’aura qu’à apprendre à la contrôler.

A terme, le Stentrode aidera les personnes paralysées ou à mobilité fortement réduite à se déplacer sans trop de difficulté et de façon normale.

En outre, le système pourrait aussi aider des épileptiques en prédisant quand ils risquent de faire une attaque.

Le modèle devrait être commercialisé en 2022. Les chercheurs australiens entendent le démocratiser comme l’implant cochléaire. Il devrait coûter entre 15 000 et 20 000 dollars australiens.

La technique mise au point par ces chercheurs démontre à quel point l’intelligence humaine peut innover et trouver des solutions à des problèmes a priori insolubles.

L’idée de ces chercheurs australiens est de démocratiser ce système pour qu’il n’y ait plus de problèmes de mobilité.

D’autres techniques ont été mises au point, comme cet exosquelette très léger.

Les paralysés vont pouvoir bouger par la force de la pensée
Les paralysés vont pouvoir bouger par la force de la penséeLes paralysés vont pouvoir bouger par la force de la pensée
Les paralysés vont pouvoir bouger par la force de la pensée

commentaires

Haut de page