Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pour promouvoir Windows 10, Microsoft fait peur aux utilisateurs de Windows 7

par Gilbert KALLENBORN 8 Janvier 2016, 08:31 Microsoft Windows 10

Pour promouvoir Windows 10, Microsoft fait peur aux utilisateurs de Windows 7

Invité il y a deux semaines à l’occasion d’un podcast vidéo organisé par Windows Weekly, le directeur marketing de Microsoft, Chris Capossela, a usé d’un stratagème un peu grossier pour inciter les utilisateurs de Windows 7 à migrer vers Windows 10 : la peur.

« Nous sommes inquiets quand les gens utilisent un système d’exploitation vieux de 10 ans et que la prochaine imprimante qu’ils achèteront ne fonctionnera pas, ou quand ils achèteront Fallout 4, un jeu très populaire, et qu’il ne marchera pas sur tout un ensemble de vieilles machines. Aussi, nous poussons les éditeurs tiers et les constructeurs à créer de nouvelles choses super qui tirent parti de Windows 10 et qui, évidemment, font paraître les anciens produits très mauvais, sans parler des virus et des problèmes de sécurité », explique le dirigeant.

Des inepties signées Microsoft

Malheureusement, tout ceci est loin d’être vrai.

Côté sécurité, Windows 7 ne posera pas plus de problèmes que Windows 10, car Microsoft va colmater les failles de son ancien système jusqu’au 14 janvier 2020. L’éditeur s’est engagé à cela dans le cadre de son « support étendu », qui s’applique à tous les utilisateurs de Windows 7.

Même chose pour Fallout 4.

Ce jeu vidéo est parfaitement compatible avec Windows 7, à condition d’avoir la version 64 bit du système et de disposer d’une configuration matérielle suffisante (8 Go de RAM, 30 Go de stockage, processeur Intel Core i5-2300 2,8 GHz ou AMD Phenom II X4 945 3 GHz). En cas de dysfonctionnement, migrer vers Windows 10 n’apportera rien, c’est les composants matériels qu’il faut changer.

Enfin, il y a pour l’instant peu de chance d’acheter une imprimante qui ne soit pas compatible avec Windows 7, à moins de tomber sur un fabricant suicidaire. Car ce système représente toujours la vaste majorité du parc Windows installé, avec 55,68 % de parts de marché. Windows 10, à l’inverse, n’atteint pour l’instant que 9,96 % de parts de marché, selon NetMarketShare.

Depuis la sortie de son dernier OS en juillet dernier, Microsoft met le paquet pour réduire le parc de Windows 7 et inciter les utilisateurs à migrer vers Windows 10 : il propose son nouveau système gratuitement, il fait afficher des popups incitatifs, il préinstalle en douce des fichiers sur les PC, etc.

Les propos inquiétants de Chris Capossela ne sont donc qu’une tentative de plus pour atteindre cet objectif.

Mais, parfois, le mieux est l'ennemi du bien.

Sources :
Hacker News, Forbes

commentaires

Haut de page