Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

En Californie, la présence de conducteur sera obligatoire dans les voitures autonomes

par jlduret 18 Décembre 2015, 11:43 voitures Voiture autonome

En Californie, la présence de conducteur sera obligatoire dans les voitures autonomes

Les Etats-Unis réfléchissent aux règles permettant d'encadrer le fonctionnement des voitures autonomes. La Californie entend rendre obligatoire la présence d'un conducteur, même pour des véhicules totalement autonomes.

La Californie a rendu public un projet de règles pour encadrer l'usage futur de voitures autonomes. Le Département des véhicules à moteur (DMV) de l'Etat veut empêcher que ces voitures soient « sans chauffeur ».

Une personne munie d'un permis de conduire devra être toujours présent dans le véhicule. Celui-ci doit être capable d'en reprendre le contrôle en cas de problème technique ou d'urgence.
De son côté, Google s'est dit « déçu que la Californie fixe déjà un plafond limitant le potentiel des voitures totalement sans chauffeur à aider tous ceux d'entre nous qui vivent ici ».

La société pourrait vouloir développer des véhicules totalement autonomes, sans présence humaine.

Outre la conduite, les professionnels du secteur devront veiller à la sécurité des voitures. Des experts indépendants pourront délivrer des autorisations permettant aux constructeurs de déployer un nouveau véhicule. Si les Etats-Unis tentent actuellement des règles communes, le projet doit être soumis à des consultations publiques avant la validation d'une version finale.

En cas d'accidents qui est responsable ?

Les autorités tentent d'établir de nouvelles règles car les législations actuelles ne sont pas adaptées aux voitures autonomes.

En France, la loi oblige à ce que le conducteur conserve toute son attention sur la maîtrise de son véhicule, en toutes circonstances.

Côté sécurité, la question demeure également en suspens. A l'image des services numériques, les constructeurs ne pourront certes pas garantir une sécurité totale mais devraient pousser leurs dispositifs afin de limiter le nombre d'attaques possibles.
Les risques d'attaques ou de défaillances ne seront cependant jamais totalement écartés.

C'est pourquoi les assureurs cherchent dès à présent à déminer le terrain en plaçant chacun (en particulier les constructeurs) devant ses responsabilités.

VU LA

A lire également

commentaires

Haut de page