Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Blue Origin réussit l’exploit de reposer une fusée sur terre

par jlduret 26 Novembre 2015, 11:48 Voyage spatial

Blue Origin réussit l’exploit de reposer une fusée sur terre

Des touristes dans l'espace en 2017 ?

C’est une première dans l’histoire du vol spatial, la compagnie Blue Origin créée en 2000 par le PDG d’Amazon Jeff Bezos, a réussi à lancer une fusée dans l’espace et à la faire atterrir ensuite sur la Terre. Désormais, la compagnie compte envoyer d’ici 2 ans des touristes dans l’espace, afin de leur faire découvrir pendant quelques minutes la Terre vue d’en haut.

La première fusée à revenir sur Terre

La compagnie Blue Origin a envoyé lundi son lanceur réutilisable, le premier de l’histoire, à 101 kilomètres d’altitude, puis à le faire revenir. Baptisé « New Shepard », le lanceur ainsi que sa capsule pressurisée ont réussi à revenir intacts sur Terre après avoir passé quelques minutes dans l’espace.

La fusée a rallumé son moteur à 1 500 mètres d’altitude pour freiner sa descente et ainsi atterrir sur Terre, puis la capsule a déployé des parachutes pour atterrir sans encombre. « Vous auriez dû voir les ingénieurs pleurer de joie quand le lanceur a rejoint la Terre ferme. C’est l’un des plus beaux jours de ma vie », a annoncé Jeff Bezos.

Envoyer des touristes dans l’espace

Pour ce vol d’essais, la capsule pressurisée qui a été envoyée dans l’espace était vide, mais à l’avenir elle pourrait embarquer 6 touristes désireux de découvrir l’apesanteur et de bénéficier d’une vue imprenable sur la planète Terre. C’est d’ailleurs le souhait de Jeff Bezos : « Si tout se passe bien, nous serons capables de transporter des passagers à l’horizon 2017 », a indiqué le PDG d’Amazon.

La compagnie Blue Origin n’est pas la première à avoir essayé de faire revenir des fusées sur Terre, l’entreprise Space X fondée par le milliardaire Elon Musk a déjà tenté l’expérience à deux reprises, sans succès. L’entreprise Airbus y travaille également depuis 2010. A terme, ces fusées réutilisables permettraient de réduire les coûts de lancement qui s’élèvent actuellement à 50 millions de dollars, au minimum.

Source

commentaires

Haut de page