Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les années en 15

par jlduret 19 Juillet 2015, 12:58 Climat

Les années en 15

Les années en 15 ont souvent été des années décisives pour notre pays et nos voisins d’outre-Manche.

Et 2015 ?

Par Gérard Michel Thermeau

Si toutes les années sont égales, même les années bissextiles, certaines sont plus égales que d’autres.

Prenez les années en 15, par exemple, elles ont souvent été des années décisives pour notre pays et nos chers voisins d’outre-Manche.

1015 : le roi du Danemark Knud le grand s’empare de l’Angleterre ne faisant qu’une bouchée des Saxons. Quoi que disent les Anglais, leur île a souvent été visitée par des envahisseurs inamicaux : le duc de Normandie devait en remettre une couche en 1066 (Hastings).

1115 : la fondation de l’abbaye de Clairvaux par Bernard de Clairvaux. Cette brillante fille de Cîteaux devait créer des filiales dans toute l’Europe et notamment en Angleterre. Canonisé vingt ans après sa mort, Saint Bernard fait partie des saints catholiques qui restent vénérés par l’église anglicane. Il est d’ailleurs un des deux saint patrons du King’s College de Cambridge…et celui de Gibraltar !

1215 : Magna Carta : Jean Sans Terre, affaibli pour avoir été battu à plates coutures par les Français en 1214, doit concéder à ses barons une « grande charte des libertés » ; le texte garantit les droits féodaux, les libertés des villes contre l’arbitraire royal et institue le contrôle de l’impôt par le Grand Conseil du Royaume. On entre ainsi, par la petite porte, dans ce qui va devenir l’État de droit.

1315 : les Normands obtiennent de Louis X (dit le Hutin) une « petite charte » qui s’inspire de la « grande charte » des Anglais. Après la mort du « roi de fer » Philippe le Bel, la contestation monte dans le royaume du jeune Louis. Ce roi insignifiant, même si son curieux surnom que plus personne ne comprend a perpétué son souvenir, devait prendre également un édit de grande portée : « selon le droit de nature, chacun doit naître franc » ce qui condamne le servage en terre de France et a priori toute forme d’esclavage. C’était un adage juridique dans l’ancienne France : « le sol de France affranchit l’homme qui le touche ». Ce principe sera invoqué par les révolutionnaires en 1791 et en 1848.

1415 : fameuse défaite française à Azincourt dans le cadre de la Guerre de Cent Ans. C’est la fin de la chevalerie ; désormais la guerre sera une affaire de fantassins et d’artilleurs. Ce conflit franco-anglais fut une des guerres les plus curieuses de l’histoire. Allant de victoire en victoire (du moins à en croire les Anglais), les rois anglais ont fini par perdre toutes leurs possessions françaises à l’exception de Calais.

1515 : début du règne de François 1er et bataille de Marignan, fameuse victoire française devenue le symbole de « l’histoire bataille », du « roman national » aujourd’hui mort et enterré. Les guerres d’Italie, suite de succès provisoires et de conquêtes éphémères, auront surtout contribué à faire entrer la France dans la Renaissance ; les châteaux de la Loire en conservent le souvenir.

1615 : Louis XIII épouse Anne d’Autriche. Sans cela, Alexandre Dumas n’aurait pas écrit Les Trois Mousquetaires, ce qui aurait été fort dommage, convenez-en… Selon la petite histoire, la passion du duc de Buckingham, principal ministre de Charles 1er, pour la reine de France, aurait provoqué la guerre entre les deux pays. Les Anglais se seraient portés au secours de La Rochelle. Comme quoi, quand on ne peut faire l’amour, on fait la guerre…

1715 : Louis XIV s’éteint, gros soupir de soulagement dans le royaume et dans toute l’Europe. Les whigs (libéraux) vainqueurs des élections en Angleterre vont gouverner le pays pour près d’un demi-siècle. La disparition du soleil versaillais entraine curieusement un réchauffement des relations franco-anglaises pour 30 ans environ.

1815 : bataille de Waterloo, fameuse défaite française, et chute définitive de Napoléon pour le plus grand bien de l’Europe. Bataille de la Nouvelle-Orléans, fameuse défaite anglaise (au moins aux États-Unis). Les puissances européennes, en congrès à Vienne, décident d’interdire la traite des esclaves, les négriers seront désormais pourchassés par les flottes britannique et française. C’est le premier pas vers une « Entente cordiale » qui va se manifester de façon sporadique tout au long du XIXe siècle, surtout pour canonner les contrées exotiques insensibles aux bienfaits de la civilisation européenne.

1915 : la guerre mondiale se poursuit, l’échec des Français et des Britanniques dans les Dardanelles souligne que c’est parti pour un bon moment…

2015 : en France, éclipse solaire ; en Angleterre, David Cameron remporte les élections.

Et puis il va y avoir le COP21

;=))

commentaires

Haut de page