Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Amazon veut créer des autoroutes aériennes pour ses drones

par jlduret 30 Juillet 2015, 11:41 drones Livraison par drones

Amazon veut créer des autoroutes aériennes pour ses drones

Le géant du e-commerce livre une série de propositions pour réguler la circulation des drones à usage commercial.

Un couloir aérien serait réservé aux drones de livraison qui voleraient de façon autonome.

Lorsqu’Amazon avait dévoilé son projet de livraison par drone Prime Air au mois de décembre 2013, l’opération ressemblait fort à un coup marketing.

Le site n’a pourtant pas ménagé ses efforts depuis pour le concrétiser, en multipliant notamment les expérimentations.
Mais devant les réticences de la FAA, l'Agence fédérale américaine de l'aviation, à réguler la circulation des drones à usage commercial aux Etats-Unis, Amazon propose désormais un plan clef en main de régulation.

Le document est hébergé sur le site de l’AUVSI (Association for Unmanned Vehicle Systems) dont Amazon est membre.

Il a également été présenté par Gur Kimchi, le vice-président d’Amazon Prime Air, à l’occasion d’une conférence qui s’est tenue au centre de recherche de la NASA à Mountain View. C'était la première fois qu'il s'exprimait en public sur le sujet.

Un couloir de trafic rapide réservé à des drones autonomes

Très abouti, le programme prévoit de réserver un espace aérien aux drones en-dessous de 122 mètres du sol. A titre de comparaison, ce type d'aéronefs peut actuellement voler en France jusqu’à 150 mètres.

La zone serait divisée en deux

Un couloir situé entre le sol et 61 mètres serait consacré au trafic local à basse vitesse pour les prises de photos et vidéo ou encore l’agriculture de précision.

Un autre entre 61 et 122 mètres pourrait être réservé à un transit plus rapide pour les longues distances. Une sorte d’autoroute des drones et un terrain de jeu pour Amazon et son système de livraison.

Dans cet espace, les engins seraient totalement autonomes et ne resteraient pas à vue de leur opérateur.

Mais cela nécessiterait qu’ils communiquent entre eux et que l’on développe une technologie standard « sense and avoid » (détecter et éviter).

Le tout pour ne pas entrer en collision entre eux, avec un oiseau ou un bâtiment.Enfin, aucun drone ne volerait entre 122 et 152 mètres. Et évidemment, certaines zones seraient totalement interdites comme les aéroports.

Ce plan est un moyen ingénieux pour Amazon de plaider pour sa chapelle, d'autant que la FAA a promis une nouvelle régulation dans les douze mois à venir...

___

VU

L'espace aérien imaginé par Amazon

L'espace aérien imaginé par Amazon

commentaires

Haut de page