Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La vraie science du climat.

par jlduret 2 Mars 2015, 19:28 Climat Climatosceptique Dérèglement climatique Changement climatique Carbo centriste

La vraie science du climat.

Au moment où le Président français déclare que le changement climatique provoque des tsunamis, des tornades et des tremblements de terre et on ne sait quoi d'autre _mais il a fait ses études où ??_ il n'est pas inutile de recadrer objectivement, pour une fois, le sujet.

Lisez tout l'article très "raisonnable" et argumenté paru sur "Climat Optimiste" et à lire en entier ici.

Une fois encore des courbes et des explications précises, objectives, indiscutables et pourtant ...

La science du climat

Comme toutes les autres mais encore moins que les autres, la science du climat ne peut être considérée comme établie ; les connaissances évoluent sans cesse et les controverses abondent. Cette discipline scientifique récente devrait se faire une obligation particulière d’admettre les nombreuses incertitudes qui y règnent et y règneront encore longtemps.

Conclusion provisoire

Il n’est nul besoin d’entretenir une frayeur universelle alimentée par des prévisions climatiques hasardeuses et invérifiables pour convaincre les opinions publiques et leurs gouvernements que l’on peut faire mieux en matière d’énergie et de bien-être.

La focalisation sur des risques de long terme éventuellement imaginaires aboutit à un gaspillage considérable de moyens financiers et de talents, alors que des problèmes actuels et bien réels sont à résoudre notamment chez les populations déshéritées de la planète.

Il est inutile d’énumérer ces problèmes, que tout le monde connaît.

Personne ne doute qu’il soit utile de réaliser des économies d’énergie, d’exploiter intelligemment les ressources fossiles forcément limitées quoiqu’encore considérables, de rechercher des sources d’énergie originales, d’améliorer le bien-être de l’humanité et de se protéger contre les inévitables caprices de la planète.

Le génie humain, qui est, lui, illimité, a de tous temps trouvé les moyens de résoudre les difficultés et de franchir les obstacles qui se sont présentés. Il a su anticiper raisonnablement ces difficultés et ces obstacles. Il en fera de même dans l’avenir.

On sait que la peur est mauvaise conseillère.

Les marchands de peur ne sont jamais de bons conseillers

1 Au sens noble du terme : le « sceptique » des philosophes grecs est celui qui examine, qui considère avec attention. En d’autres termes celui qui exerce son esprit critique.

2 Exemple classique : si l’on veut vérifier la thèse « tous les cygnes sont blancs », la méthode ne consiste pas à chercher tous les exemples de cygnes blancs, mais au contraire à rechercher minutieusement si par hasard il n’existe pas quelque part un cygne noir ; si c’est le cas (et c’est le cas), la thèse est fausse, et il faut l’abandonner.

3 En anglais IPCC (intergovernemental panel on climate change).

4 On nous a annoncé que les gouvernements ont décidé (sic) d’un commun accord de limiter la hausse de la température à 2°C, par rapport à une référence d’ailleurs mal définie (début de la période industrielle ? températures actuelles ?).

Le ridicule de cette proposition ne semble avoir choqué personne.

Cet article BRÈVES CONSIDÉRATIONS SUR LA SCIENCE DU CLIMAT est apparu en premier sur CLIMAT OPTIMISTES.

commentaires

Haut de page