Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les ascenseurs du futur.

par jlduret 29 Novembre 2014, 22:58 technologie

Les ascenseurs du futur.

Si vous avez peur en ascenseur, alors il vaudra mieux ne pas lire cet article.

Les voitures ne volent toujours pas, mais elles sont désormais capables de rouler toutes seules grâce à Google. Pas mal, non ? Certes, et que dire des voitures électriques de Tesla Motors ou même du Solar Impulse, cet avion incroyable capable de voler à l’énergie solaire ?

ThyssenKrupp, lui, a préféré se concentrer sur son coeur de métier, et donc sur nos ascenseurs.

Après plusieurs années de recherches, le groupe industriel allemand est ainsi parvenu à développer un ascenseur capable de se mouvoir sur le plan vertical et horizontal. Par quel miracle ? En réalité, c’est très simple : il n’a pas besoin de câbles pour fonctionner. Ni même de contrepoids.

Un ascenseur sans câbles et sans contrepoids ? C’est parfaitement possible grâce à la technologie de sustentation magnétique !

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, ce n’est pas de la science-fiction. Pour atteindre cet objectif, la firme s’est simplement appuyée sur l’énergie magnétique, et plus précisément sur les moteurs linéaires.

Des moteurs fonctionnant exactement sur le même principe que ceux des trains à sustentation magnétique comme le SC-Maglev.

Cette technologie n’est pas sans risque, bien sûr, mais elle comporte tout de même de nombreux avantages, tant au niveau de la dépense énergétique de nos bâtiments que de leur architecture.

A l’heure actuelle, un gratte-ciel doit intégrer plusieurs colonnes centrales où viennent se loger les ascenseurs. Grâce à ThyssenKrupp, ce sera bientôt de l’histoire ancienne puisque chaque colonne pourra accepter plusieurs cabines. En outre, ces dernières pourront parfaitement desservir des zones placées sur le même niveau.

Le premier bâtiment à profiter de cet ascenseur sortira de terre en 2016 à Rottweil, en Allemagne. Ne comptez pas sur moi pour monter dedans. Pas tout de suite, du moins.

On termine avec une vidéo mise en ligne par ThyssenKrupp.

commentaires

Haut de page