Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

6 raisons de passer sous Windows 10

par jlduret 3 Novembre 2014, 13:20 Windows 10

6 raisons de passer sous Windows 10

Annoncé pour fin 2015 pour le grand public, il pourrait bien être l’OS de la réconciliation.

La version Technical Preview de Windows 10 est disponible depuis quelques semaines maintenant et certains d’entre vous l’ont peut-être installé sur une machine de test ou même dans une machine virtuelle. C’est précisément mon cas et cela fait maintenant pas mal de temps que je m’amuse avec.

Une expérience assez étrange compte tenu du fait que cela fait maintenant quatre années que j’ai quitté Microsoft pour Apple. Étrange, oui, mais aussi très rafraichissante car Windows 10 cumule les bons points et voici justement 6 raisons qui vous donneront envie de l’installer sur votre ordinateur.

1. Le grand retour du menu démarrer

Windows 8 a marqué une véritable rupture dans l’histoire de Microsoft. Pour la première fois depuis longtemps, le constructeur a décidé de faire table rase du passé et de repartir sur de nouvelles bases, avec un système doté d’une interface pensée a la fois pour le couple clavier / souris et pour le tactile.

Cette nouvelle dynamique a contraint la firme à faire l’impasse sur le traditionnel menu démarrer au profit d’un écran d’accueil composé de tuiles. Un choix audacieux, risqué et qui n’a pas fait l’unanimité. Loin de là, même, et c’est aussi ce qui a poussé Microsoft à intégrer un nouveau bouton sur Windows 8.1.

Windows 10 ira encore plus loin et cette version marquera ainsi le grand retour du menu démarrer !

Fascinant, mais il y a mieux car ce dernier ne se contentera pas de lister les applications installées sur la machine. Il fera aussi remonter des tuiles dynamiques, exactement à l’image de ce que propose l’écran d’accueil. Avec les mêmes options, et il sera ainsi possible de les redimensionner et de les réduire à la volée. Les notifications dynamiques seront également de la partie, cela va sans dire.

L’écran d’accueil sera toujours accessible, bien sûr, et les utilisateurs pourront décider de l’activer s’ils en ressentent le besoin.

En marge, le menu démarrer de Windows 10 intègre aussi une nouvelle recherche capable d’envoyer des requêtes sur la toile. A terme, elle devrait aussi intégrer Cortana, l’assistant vocal de la firme.

2. Une Task View pour prendre du recul sur son environnement

Jusqu’à présent, et avant Windows 10, il fallait nécessairement se référer à la barre des tâches du système pour avoir un aperçu des fenêtres et donc des applications ouvertes. Ou envoyer un Ctrl + Tab.

Microsoft a donc eu la très bonne idée d’intégrer une nouvelle vue fonctionnant sur le même principe que Mission Control sur OS X. Il suffit ainsi de cliquer sur le bouton présent dans la barre des tâches ou de faire appel à un raccourci clavier dédié pour faire apparaître ce que la firme présente comme la Task View.

Cette vue n’a qu’un seul objectif, soit présenter sur une seule et même page toutes les applications ouvertes, en fonction du… bureau virtuel associé. A partir de là, l’utilisateur peut déplacer la fenêtre de son choix sur un autre bureau, ou même fermer les applications dont il n’a plus besoin.

3. Des bureaux virtuels pour s’organiser plus facilement

Certains d’entre vous le savent sans doute, mais cela fait maintenant plusieurs années que OS X et Linux intègrent un système de bureaux virtuels. Grâce à eux, il est plus facile d’organiser ses applications au quotidien. Chez moi, par exemple, j’ai pris l’habitude de placer Safari et Ulysses sur le premier bureau, Tweetdeck sur le second, et puis ensuite Photoshop, Final Cut ou même Lightroom en fonction de mes besoins. Je n’ai alors plus qu’à sauter d’un bureau à un autre pour gérer mes projets.

Windows accusait malheureusement un certain retard face à ses concurrents sur ce terrain là. Ce sera cependant bientôt de l’histoire ancienne grâce à Windows 10.

Comme évoqué un peu plus haut, la Task View nous permettra de jongler entre les fenêtres ouvertes, certes, mais également entre plusieurs bureaux.

Pour commencer, nous devrons évidemment en créer en cliquant sur un simple bouton. La Technical Preview n’impose aucune limite en nombre de bureaux, mais cela changera peut-être d’ici la version finale. Ensuite, l’utilisateur n’aura qu’à cliquer sur le bureau de son choix pour le faire apparaître à l’écran, ou utiliser les raccourcis clavier adaptés. Il pourra alors organiser son environnement de travail comme il l’entend.

4. Un centre de notifications pour garder un œil sur ses applications

La notification a le vent en poupe depuis quelques années. Elle s’est incrustée sur nos terminaux nomades et elle est apparemment bien décidée à s’installer sur nos systèmes d’exploitation. Il suffit de jeter un coup d’œil aux dernières versions de OS X pour s’en convaincre. Yosemite pousse le concept assez loin d’ailleurs, et Windows 10 ne compte apparemment pas rester sur la touche non plus.

Preuve en est, Microsoft a déployé le mois dernier une première mise à jour de sa Technical Preview avec pas mal d’améliorations à la clé comme… l’arrivée de ce fameux centre de notifications dont on entend parler depuis la dernière Build, ou même avant.

Il est encore très basique pour le moment, mais il donne une idée assez précise de ce que nous réserve la firme pour l’année prochaine. Il viendra ainsi trouver sa place dans la barre des tâches, non loin de l’horloge. L’utilisateur n’aura qu’à cliquer sur une simple icône pour voir apparaître les alertes générées par les applications installées sur la machine.

Besoin d’un peu de calme pour boucler un dossier ? Aucun problème, deux clics suffiront à mettre le système en sourdine.

5. Un explorateur de fichiers plus intelligent

L’explorateur de fichiers intégré à Windows 8 et Windows 8.1 n’a jamais vraiment fait l’unanimité. Windows 10 ne révolutionnera pas forcément le genre mais cela ne l’empêche pas de proposer une nouveauté bien pratique : l’arrivée d’en nouveau dossier virtuel intelligent.

Placé tout en haut de la liste, il n’a qu’un seul objectif, donner la main à l’utilisateur sur les dossiers dont il a besoin, à n’importe quel moment.

Ce fameux dossier fonctionne un peu comme un tiroir virtuel qui va afficher à un seul et même endroit les derniers répertoires utilisés. Grâce à ce système, nous pourrons retrouver facilement les documents sur lesquels nous sommes en train de travailler. Plus besoin d’aller fouiner pendant des heures dans notre dossier personnel, donc.

6. Des fenêtres pour tout le monde

Windows 8 et Windows 8.1 faisaient coexister deux types d’outils : les programmes traditionnels, et les applications Modern UI. Les secondes étant surtout pensées pour une utilisation tactile.

Ce sera toujours comme ça avec Windows 10, mais avec quelques différences à la clé.

Premier point et pas des moindres, les applications Modern UI se comporteront désormais comme nos bons vieux programmes. Il sera possible de réduire la taille de leur fenêtre, et de les déplacer où bon nous semble à travers le bureau. Ensuite, à l’aide de quelques gestes bien sentis, nous pourrons les afficher de nouveau en plein écran, ou même les épingler à un coté de l’écran.

Si nous optons pour cette dernière solution, alors des vignettes apparaitront de l’autre côté, des vignettes renvoyant vers les autres fenêtres ouvertes.

La Charm Bar est toujours de la partie, bien sûr, mais ses options sont aussi accessibles par l’intermédiaire d’un nouveau bouton placé dans l’entête des fenêtres. Plus besoin de sauter d’un côté à l’autre de l’écran pour aller chercher la fonction qui nous fait défaut.

Et plein de jolies choses à venir

Cette liste est évidemment loin d’être exhaustive, et il est important de bien garder à l’esprit que Windows 10 va encore beaucoup évoluer avant le lancement de la version finale.

Joe Belfiore a d’ailleurs listé récemment une bonne partie des fonctions à venir. Comme l’arrivée de nouvelles « gestures » pour piloter plus facilement le système, ou encore l’arrivée du Continuum, un mode spécial qui fera adaptera le mode d’affichage à la configuration de la machine.

Windows 10 s’annonce prometteur, donc, et ces prochains mois risquent d’être vraiment fascinants.

Eh oui, la règle du un sur deux semble bien s’appliquer, finalement. _ 1 sur 2 raté _

On ne sait pas encore si, à l'instar d'Apple, Microsoft va faire cadeau de son nouvel OS ?

On peut rêver non ?

NB: Windows 7 ne devrait plus être mis à jour après avril 2015.

A moins que, comme XP, çà rue dans les brancards.

commentaires

Haut de page