Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Il faut construire 35 réacteurs nucléaires en France.

par jlduret 15 Octobre 2014, 11:48 Nucléaire

Il faut construire 35 réacteurs nucléaires en France.

Bizarrement pour respecter l'objectif de réduction du nucléaire à 50%.

L’Administrateur général du Commissariat à l’énergie atomique (CEA) Bernard Bigot déclarait le 10 avril 2014 dans Industrie-Techno :

Les énergies renouvelables ont un caractère trop diffus et intermittent

« Le nucléaire garde toute sa pertinence (..).

Il est notamment incontournable pour se substituer aux énergies fossiles et compenser l’intermittence et le caractère diffus des énergies renouvelables.

Il offre de plus une stabilité des prix dans le temps ».

Couvrir 50% des besoins

« Pour que nous puissions assurer notre indépendance vis-à-vis des énergies fossiles, et que l’énergie nucléaire puisse couvrir demain 50% des besoins en électricité, conformément aux objectifs fixés par le Président de la République, il faut lancer la construction de 35 réacteurs.

On ne peut pas estimer que la durée de vie des centrales actuellement en fonctionnement excédera les 55 ou 60 ans1.

À l’horizon 2050-2055, toutes les centrales qui existent aujourd’hui auront été arrêtées.

Il faut donc construire avant de fermer

D'autant plus qu’entre le lancement d’une centrale et sa connexion au réseau, huit à dix ans s’écoulent.
En France, entre 1973 et 1990, nous avons lancé trois à quatre centrales chaque année. (…) Aujourd’hui, une planification raisonnable au rythme d’une centrale par an serait plus pertinente.
(…)

Quatrième génération de réacteur

Le problème aujourd’hui est de gérer le plutonium, ce que les réacteurs actuels ne permettent pas.

D’où l’importance d’aller vers une quatrième génération, permettant le multi-recyclage du plutonium. À l’horizon 2050, il nous faudra à la fois un parc de réacteurs à eau pressurisée type EPR ou Atmea2 et un ou deux réacteurs à neutrons rapides.

Ce qui permettra d’envisager l’avenir du parc nucléaire non pas sur 50 ans mais sur… plus de 8000 ans ! »
» Une phase de décision doit intervenir en 2019 (…) ce qui nous mène vers 2040 pour un premier réacteur industriel « (à neutrons rapides).

On ne veut pas de gaz de schiste et pas de nucléaire, mais les ENR ne peuvent pas couvrir les besoins

L’enjeu est d’adopter une véritable politique énergétique ambitieuse, un « pacte », pour au moins les 50 prochaines années. C’est ce pacte nucléaire en 1973 qui a permis une énergie abondante et peu chère 3 jusqu’à aujourd’hui.

Il a été une des raisons du développement de nos industries et de la croissance en France.

Avons-nous les responsables politiques capables de renouveler ce pacte industriel et économique fondé sur le nucléaire pour produire abondamment et à bon marché l’électricité dont la France aura besoin en 2050 ?

  1. En France, il n’existe pas de limitation de la durée de vie d’une installation nucléaire. Le décret n° 63-1228 du 11 décembre 1963 relatif aux installations nucléaires ne prévoit pas de durée de vie (ou de fonctionnement). Il indique qu’un réexamen de sureté peut-être demandé par l’autorité de sureté pour chaque réacteur au terme de périodes de 10 années de fonctionnement.
    Référence : rapport de l’OPECST de mai 2003 sur la durée de vie des centrales nucléaires
  2. Co-entreprise d’AREVA et Mitsubishi Heavy Industry (MHI) créée en 2007, ATMEA a conçu ce réacteur de 1100 MW en se fondant sur les technologies des réacteurs de troisième génération comme l’EPR.
  3. L’électricité en France est 40% moins chère que la moyenne européenne pour les ménages et 50% moins chère qu’en Allemagne
  4. NDLR: Ne pas oublier que l'énergie la moins chère est celle qu'on ne consomme pas et qu'au niveau du consommateur de base que nous sommes, une bonne isolation, des installations plus récentes et un niveau d'exigence de chauffage revu à la baisse restent de bonnes idées pour son logement.
Schéma de fonctionnement.

Schéma de fonctionnement.

commentaires

Haut de page