Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vous voulez voir tous les sites bloqués par Google ? Maintenant, vous pouvez

par jlduret 19 Juillet 2014, 11:46

Vous voulez voir tous les sites bloqués par Google ? Maintenant, vous pouvez

Google bloque certains sites

Un nouveau site a mis en place une liste de sites bloqués que Google a supprimé dans le cadre du « droit à l’oubli ».

En vertu de la décision du géant de la recherche, les gens peuvent demander à ce que des articles soient retirés du moteur de recherche, et ce parce qu’ils sont jugés comme « inadéquats, pas ou plus pertinents ou excessifs au regard des finalités du traitement ». En effet, et pour ce faire, le géant du web amis en place une procédure simple, rapide et qui selon Google est très efficace !

"Hidden From Google" vous les dévoile

Le site, Hidden From Google, s’appuie sur les « dénonciations » des utilisateurs et a déclaré qu’ils ont déjà eu des centaines de pistes sur les articles retirés. Cependant, il a été souligné que la suppression des articles incriminés pourrait apporter encore un peu de boulot à la firme de Mountain View.

» Bien qu’il pourrait y avoir des manques, vous êtes tout de même en mesure de vérifier des exemples de sites bloqués, et ainsi avoir une liste bien définie », a déclaré Afaq Tariq, un développeur web américain qui a créé le site en juin 2014.

Parmi les articles controversés supprimés, on peut notamment souligner un article sur la maltraitance des enfants 2010 de « Carlos Silvino ». Silvino a été condamné à une peine de 18 ans pour 639 charges liées à l’exploitation des enfants. Les autres articles supprimés comprennent un professeur d’Oxford dont le nom, une fois qu’il est « googlé », répertorie immédiatement ses accusations pour du vol à l’étalage, et un article sur le site du Daily Express traite de la conversion du frère de George Osborne à l’Islam.

Et çà ne fait pas que des heureux

Cependant, tout le monde n’est pas forcément heureux de cette tentative de préserver la liberté d’expression : certains militants affirment que les résultats de la recherche devraient être retirés dès lors qu’ils sont insuffisants, non pertinents, ou encore lorsqu’ils sont excessifs. Google a déjà défendu le droit de la liberté d’expression.

Le porte-parole de Google, Peter Barron, a déclaré qu’il estimait que cette décision signifiait que « le droit à la vie privée l’emporte maintenant sur la liberté d’expression ».

Un vaste débat qui ne pourra satisfaire tout le monde bien évidemment…

commentaires

Haut de page