Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Et si les voitures sans conducteur devenaient des armes ?

par jlduret 19 Juillet 2014, 11:57

Et si les voitures sans conducteur devenaient des armes ?

Vantées pour leur sécurité, les voitures sans conducteur pourraient également être un piège, une arme, selon un rapport du bureau fédéral d’investigation.

Des voleurs aux terroristes, ces véhicules autonomes pourraient aussi permettre le pire.

La tâche du Bureau fédéral n’est pas uniquement de participer à l’espionnage des personnes qu’il protège. Ainsi, le FBI prospecte et s’inquiète de l’avenir et des nouvelles tendances qui pourraient mettre à mal la sécurité de chacun.
Dernière cause d’inquiétude, les voitures sans conducteur, rapporte le Guardian qui s’est procuré un rapport de cette agence américaine.

La face sécuritaire de la médaille

Les véhicules autonomes sont bien entendu une occasion de changements profonds, estime le FBI. Positifs, tout d’abord, puisqu’il reconnaît que le nombre d’accidents de la circulation pourrait diminuer sensiblement. Mais le Bureau entraperçoit également un avenir plus négatif.
Son rapport indique ainsi que les voitures autonomes « auront un grand impact pour transformer tout à la fois la façon dont les forces de l’ordre et leurs adversaires pourront opérer avec une voiture ».

Pour la police, cela pourrait offrir la possibilité de totalement changer les courses poursuites. D’une part, en évitant que des véhicules gênent la prise en chasse, d’autre part, en contrôlant le véhicule incriminé.

Son revers…

Mais quand le FBI les imagine entre des mains malhonnêtes, ces voitures autonomes ouvrent également une porte sur un avenir sombre, un avenir où elles pourraient devenir des « armes mortelles ». Le Bureau imagine ainsi des voleurs qui s’échappent à bord de voitures autonomes et qui ont ainsi tout loisir de tirer sur leurs poursuivants. Selon le principe du « Eh hop, sans les mains », qui ne risqueraient en l’occurrence pas de se terminer sans les dents.
Les criminels pourraient tout aussi bien pirater ces véhicules pour shunter les mesures de sécurité implémentées et les forcer à griller les feux rouges, par exemple. Poussant l’idée plus loin, le rapport imagine même des terroristes prenant le contrôle d’automobiles sans conducteur pour s’en servir de bombes roulantes téléguidées.

Inquiétant mais tout proche

Un portrait assez inquiétant mais qui n’empêche pas le FBI de penser que le Congrès américain pourrait approuver l’utilisation des voitures autonomes par le grand public d’ici cinq à sept ans. Quoi qu’il en soit, ce confort et ce gain potentiel de sécurité impliqueront très certainement l’abandon d’une part de liberté pour les utilisateurs. Ne serait-ce que celle d’aller là où ils veulent, quand ils veulent et à la vitesse qu’ils veulent…

A lire aussi :
Une Google Car sans volant ni pédales – 28/05/2014
Les Google Cars maîtrisent la conduite en ville ! – 28/04/2014

commentaires

Haut de page