Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Énergie, climat : florilège des illusions dont nous sommes victimes

par jlduret 9 Mars 2014, 22:22 Climatosceptique

Énergie, climat : florilège des illusions dont nous sommes victimes

Pour faire bonne mesure voici un article Publié le 3 mars 2014 dans Environnement

Florilège des illusions et désillusions dont nous sommes les victimes plus ou moins consentantes sur les sujets environnementaux ou énergétiques.

Par Thierry Levent.

La vie n’est pas un long fleuve tranquille. Florilège des illusions et désillusions dont nous sommes les victimes plus ou moins consentantes.

Le flop du modèle allemand qu’il faut imiter

La transition énergétique allemande tant vantée vire au cauchemar financier et écologique. Même les conseillers d’Angela Merkel veulent abroger la loi EEG aux motifs de l’absence d’impact climatique, de perte de compétitivité économique et d’innovations technologiques discrètes.

Il n’est plus possible que nos responsables politiques ne tiennent pas compte rapidement des évaluations convergentes confirmant l’impasse d’une transition énergétique plus idéologique que pragmatique. Il est sidérant de constater que les déboires de nos voisins d’outre-Rhin ne semblent pas intégrés dans la réflexion nationale. Notre ministre de l’Écologie persiste et signe. La tambouille électoraliste l’emporte sur le pragmatisme encore une fois.

Une délégation de pouvoir dangereuse mais réversible

« La force du raisonnement scientifique et l’importance de l’expérience sont désormais reléguées à l’arrière plan. L’avènement du sophisme caractérise notre époque : ce qui compte n’est pas de dire le vrai mais de convaincre. » Paul Watson, co-fondateur de Greenpeace, ONG climato-catastrophiste moralisante, ne disait pas autre chose : «Ce qui est la vérité n’a pas d’importance. Seul compte ce que les gens pensent être la vérité« . (Magazine Forbes, Novembre 1991).

Objectif atteint. La rhétorique de la peur, la désinformation, la couardise politique face à ce qui semble être l’opinion du moment ont ouvert un boulevard aux virtuoses du sophisme (raisonnement qui masque sa fausseté sous une apparence illusoire de vérité). Ces derniers ont momentanément gagné la partie. À l’occasion du Grenelle de l’environnement et de l’élaboration d’une stratégie concernant la transition énergétique, l’État a transmis sa légitimité à des ONG environnementales sans légitimité démocratique, ne représentant qu’elles mêmes mais occupant le terrain médiatique1. Conséquence, une association comme Nord-Nature-Environnement a porte ouverte dans l’élaboration du plan Climat Énergie et du Schéma régional Climat Air Énergie de la région du Nord-Pas de Calais. En ramenant son nombre d’adhérents au nombre d’habitants, sa représentativité est inférieure à 0,5% !

Sentant le vent tourner devant les difficultés et contre-performances qui s’accumulent, les principales et inévitables ONG environnementales ayant pignon sur rue à coup de subventions d’argent public, nous présentent leur « vrai projet de loi » sur la transition énergétique telle qu’elles l’imaginent. Soyons inquiet, il s’agit d’un copié-collé de ce qui se fait en Allemagne avec le succès que l’on sait !

Des lanceurs d’alerte à l’indignation sélective

La tendance actuelle est de sacraliser les « lanceurs d’alerte », écolo-compatibles de préférence qui s’apparentent plus à des fanatiques de l’application du principe de précaution qu’à des grands visionnaires. Les ondes maléfiques, les OGM, les nanotechnologies et le climat doivent déclencher un tsunami d’indignations tant leurs dangers semblent être patents. Sauf que la véritable urgence française n’est pas climatique mais bien sociale. Sous les injonctions des lobbys écologistes de toutes natures, dilapider des centaines de millions d’euros pour espérer réduire de quelques PPM de CO2 notre environnement gazeux devient délirant et pour tout dire catastrophique. Tout ceci avec l‘argent du contribuable sans qu’à aucun moment ne soit envisagée la possibilité de rendre des comptes. La courbe ascendante du chômage flirte dangereusement avec celle des désordres sociaux. Les manifestations récentes contre le mariage pour tous risquent fort de ressembler à une fête de bisounours.

La nature conspire conte les modélisations du GIEC

Contre toute attente savamment entretenue, la température globale terrestre n’augmente plus depuis 15 ans plongeant dans un état stuporeux parfois agressif les tenants virulents du dogme du réchauffement climatique d’origine anthropique. Les modélisateurs explorent frénétiquement toutes les pistes imaginables au sein d’un concours Lépine 2014 du « rattrapage » de branche. Toujours est-il qu’il y a une pause, on ne sait pas pourquoi, mais on est certain que ça va repartir, en ne sachant toujours pas pourquoi…

commentaires

Haut de page