Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"Ras le bol des écolos"

par jlduret 11 Janvier 2014, 17:10 Climatosceptique

"Ras le bol des écolos"

Le titre du livre de Maud Fontenoy est ambigu.

S’agit-il dans ce livre d’un ras-le-bol de la part des écolos ou d’un ras-le-bol à leur égard ? Pour en avoir le cœur net, je l’ai donc lu.

Et je ne suis pas sûr que l’ambiguïté ait été complètement levée pour autant. Car la réponse à cette question est « Les deux, mon colonel ! »

D’une part

L’auteur exprime son ras-le-bol de la part des vrais écolos, dont elle fait partie, cela va de soi, à l’encontre des 2% de climato-sceptiques qui remettent en cause le réchauffement climatique d’origine humaine.

D’autre part

Elle dit son ras-le-bol à l’égard des écolos qui font de l’écologie politique au lieu de faire de l’écologie en politique : « Ne laissons pas ce combat essentiel pour chacun d’entre nous être pris en otage, écartelé entre des visions extrémistes rétrogrades et un négationnisme suicidaire. »

Carbo-centriste

Maud Fontenoy est beaucoup plus crédible dans ses propos quand elle dénonce, par exemple, la pollution du Grand Bleu, qu’elle a sillonné à la rame, ou à la voile à contre-courant.

Cette adepte de la religion du réchauffement climatique d’origine humaine prétend donc que ceux qui n’adhèrent pas à sa foi sont des négationnistes ultra-minoritaires, 2% contre 98% de vrais scientifiques.

Elle a certainement prouvé qu’elle avait de grandes qualités de navigatrice, mais ne semble pas savoir que depuis quinze ans la température moyenne à la surface de la Terre n’augmente plus, en dépit de l’augmentation de la teneur en CO2 et en gaz à effet de serre dans l’atmosphère, après une légère augmentation, il est vrai, dans les trente dernières années du XXe siècle.

Mais, au fait, que signifie une moyenne scientifiquement ?

Rien. C’est un indicateur, manipulable à souhait. Quand je fais, caricaturalement, la moyenne entre la température de New-York qui était hier de – 18°C et celle de Biarritz qui était le même jour de 18°C, je trouve 0°C, ce qui ne m’apprend rien du tout sur le climat hivernal dans l’hémisphère nord.

Un récent sondage au sein des météorologistes américains montre que 48% d’entre eux ne pensent pas qu’on assiste à un changement climatique d’origine humaine…

Les fervents du réchauffement climatique sont donc en réalité faiblement majoritaires dans cette honorable compagnie… On est très loin du consensus sur lequel l’auteur s’appuie.

Maud Fontenoy, Ras-le-bol des écolos – Pour que l’écologie rime avec économie, Plon, 240 pages.

commentaires

jlduret 17/01/2014 15:45

De la haine dans vos propos et pas dans les nôtres, car nous n'avons pas de "Chapelle". Pouvez vous en dire autant ?
Ceci dit on peut dénoncer la fiabilité des indicateurs utilisés pour les modèles et, utilisant ces indicateurs raconter ce qu'ils disent pour montrer la contradiction des défenseurs.
J'espère que vous nous ferez parvenir un article expliquant plus clairement la différence climat / météo; et surtout que vous saurez démontrer pourquoi dépenser tant d'argent 1_ pour lutter contre un phénomène que l'on est peu capable de comprendre à travers nos modèles actuels et 2_ que, une fois de plus, l'homme se croit au centre de tout, alors que notre planète peut nous exterminer à sa guise.

chria 17/01/2014 14:37

Il faudra réviser vos cours sur la différence météo-climat. Ca n'a pas l'air très clair pour vous. On ne peut pas dans le même paragraphe dire que l'indicateur température moyenne mondiale ne veut rien dire, en faisant d'ailleurs une moyenne entre deux températures journalières (faut le faire ! ! !), et expliquer que la température n'augmente plus depuis 17 ans (alors qu'on vient d'écrire que cet indicateur est faux...).
Votre haine des écolos vous fait perdre tout sens commun. Bon en même temps votre texte n'étant qu'un copier-coller des arguments de skyfal, faut pas s'attendre à de la rigueur.

Haut de page