Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les prédictions ratées d’Al Gore sur le climat

par jlduret 16 Janvier 2014, 12:43 Climatosceptique

Les prédictions ratées d’Al Gore sur le climat

Prédiction= plus de glace en 2013

En 2007, 2008 et 2009, Gore prévenait publiquement et avec hystérie qu’« il n’y aurait plus de glace » au pôle Nord d’ici 2013 environ en raison du présumé « réchauffement climatique d’origine humaine ». En se référant aux experts du « climat », la BBC, financée par le gouvernement, attisa l’hystérie collective avec un article aujourd’hui embarrassant, dont le titre était : « Des étés arctiques sans glace ‘avant 2013′. » D’autres médias officiels relayèrent la même information.

Réalité= raté !

Eh bien, 2013 est sur sa fin, et à l’inverse des « prédictions » alarmantes d’Al Gore et de ce que les critiques ont appelé « la secte de la fin du monde », les dernières données satellite montrent qu’en Arctique, la glace a en fait augmenté de 50% par rapport aux niveaux de 2012. Et même, en octobre, les niveaux de glace se sont accrus à une vitesse telle que c’est la plus rapide qu’on ait enregistrée depuis les premiers relevés en 1979.

Les experts prévoient que cette hausse va se poursuivre dans les années à venir, et laissent les catastrophistes du réchauffement mondial se débattre comme de beaux diables dans des explications pour sauver la face – et pour ranimer une hystérie climatique qui fond à vue d’œil. Pendant ce temps, en septembre, le niveau de glace de l’Antarctique a enregistré une hausse record pour la deuxième année de suite.

La température n'augmente plus depuis 17 ans

À l’heure actuelle, bien sûr, quasiment tous ceux qui ont suivi les informations au sujet du « réchauffement climatique » – aujourd’hui plus communément appelé « changement climatique » eu égard aux relations avec le public – savent aussi que les températures du globe n’ont pas augmenté depuis environ 17 ans. L’impressionnante absence de réchauffement a démoli l’ensemble des 73 « modèles climatiques » dont l’ONU s’est servi pour mettre en avant ses théories controversées.

Un refroidissement mondial là venir ?

L’ONU apparaît de plus en plus déconnectée de la réalité aux yeux des scientifiques indépendants, en affirmant dans son dernier rapport être certaine à 95% que les émissions de dioxyde de carbone générées par l’humain étaient responsables de la hausse des températures. Ces affirmations, aujourd’hui largement
ridiculisées partout dans le monde, ont été lancées bien que l’absence de réchauffement climatique depuis les dix-sept dernières années ait discrédité absolument tous les modèles informatiques. Plusieurs experts prévoient même un refroidissement mondial.

Les rats quittent le navire

Malgré des attaques malveillantes et des menaces – certaines furent dévoilées dans le scandale du ClimateGate – les scientifiques quittent de plus en plus le navire du naufrage « climatique ». Et même certains gouvernements, des plus importants, travaillent à contenir ce catastrophisme incontrôlable, comme par exemple les autorités australiennes qui connurent une victoire électorale écrasante un peu plus tôt cette année, en promettant de libérer la nation de la « taxe carbone » tout en supprimant une grande partie de la force de la théorie du « réchauffement climatique » subventionné par le contribuable.

Des demandes pour poursuivre en justice « les impostures » des « climatologues » se font aussi entendre.

Alex Newman

___

A lire en entier ici

commentaires

jlduret 17/01/2014 15:39

La vraie question est-elle celle du parcours de l'information ou celle de son exactitude ?

jlduret 20/01/2014 10:15

Reformulons: ce qui est important est la probabilité d'exactitude ou sa provenance ?

chria 20/01/2014 09:38

L'exactitude n'est pas le problème : on ne sera jamais sûr de rien à 100% quand il s'agit de phénomène complexe. Par contre on ne peut pas dans le même temps rejeter en bloc toute étude scientifique allant dans le sens du RCA, et accepter sans esprit critique toutes informations expliquant son contraire : on prône alors l'idée que la science est dévoyée et que seul l'idée et l'opinion sont la vérité.
Concernant le canal, trouvons la source : et dans le cas que vous citez elle n'est pas scientifique. Donc comment lui accorder du crédit ? Vaste débat sur les rapports science/société.
Pourtant ce n'est pas parce j'ai du mal à accepter l'idée de l'évolutionnisme que je vais pour autant me faire le chantre des idées créationnismes. A moins que je ne sois clairement anti-science.

chria 17/01/2014 11:50

Article traduit d'un site The New American d'ultra-conservateurs créationnistes financés par les pétroliers et dont le rapport avec la science est tout bonnement... Hallucinant...
Enfin il est intéressant de retracer le voyage de cet article au sein des sites libéraux et anti-écolo : new-american => skyfal => contrepoint => ecti.
On attend de voir si les prédictions sur le futur refroidissement mondial vont se réaliser. Pourtant, il paraît qu'il est impossible de dire quoi que ce soit sur les évolutions climatiques.
Allez comprendre quelque chose.

Haut de page