Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Renault et Orange pour une voiture connectée

par jlduret 12 Décembre 2013, 14:05 voitures geek

Renault et Orange pour une voiture connectée

Le véhicule du futur sera hyper-connecté

Renault a décidé de s’allier à Orange pour expérimenter les usages relatifs à la 4G à bord de ses voitures.

« Partout, quand les circonstances de conduite le permettront, l’automobiliste pourra depuis son véhicule accéder à son univers numérique, qu’il soit professionnel ou personnel, en toute sécurité » précisent les deux sociétés.

Un prototype présenté à LeWeb

L’opérateur a ainsi déployé son réseau 4G dans plusieurs centres de recherche de Renault pour permettre aux équipes du constructeur de tester les usages en « situation réelle », comme la vidéoconférence ou encore le « cloud gaming ».

« Nous avons pu bénéficier en avance de phase d’un réseau LTE haut débit mais aussi de l’expertise d’Orange pour exploiter au mieux ce réseau pour notre prototype de véhicule connecté du futur » déclare Rémi Bastien, directeur ingénierie et innovation chez Renault.

Plus de services

La marque propose déjà une tablette tactile intégrée, R-Link, développée en parenariat avec Orange pour la connectivitée, pour ses modèles.

« La voiture connectée permet de rendre plus efficaces les déplacements grâce à des services communicants et constitue un axe de développement majeur de la stratégie d’Orange » explique Nathalie Leboucher, directrice du programme Smart Cities d’Orange.

Une démonstration des premiers résultats a lieu à LeWeb, dont Frenchweb est partenaire et couvre l’évènement, sur un modèle prototype, la Next Two, une extension de la Renault ZOE.

« Une délégation de conduite »

« Ce modèle s’inscrit dans une logique qui consiste à faire du véhicule un lounge où tous les services multimédias sont présents à bord » explique à Frenchweb Philippe Reynaud, directeur du digital chez Renault, sur le stand du constructeur.

« A partir du moment où il donne la conduite, il est possible de faire de la vidéo conférence, du e-commerce etc. ».

Entre temps, la législation devra évoluer

Notamment pour définir un cadre juridique entre les véhicules autoconduits et les modèles classiques.

« D’ailleurs, nous préférons parler de délégation de conduite car l’utilisateur peut reprendre le contrôle à tout moment en posant les mains sur le volant ou en appuyant sur les pédales » ajoute M. Reynaud.

commentaires

Haut de page