Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le sommet de Varsovie sur le climat accouche d’un accord modeste

par jlduret 27 Novembre 2013, 13:12 Climatosceptique GIEC

Le sommet de Varsovie sur le climat accouche d’un accord modeste

Le sommet de Varsovie sur le climat a accouché d’un accord modeste.

Un compromis a été trouvé au dernier moment, qui trace la route vers le rendez-vous de Paris en 2015 mais donne un goût amer aux négociations qui vont suivre avec les grands pays tels que l’Inde et la Chine.

« Nous sommes épuisés et nous nous sentons mal, mais le jour suivant nous nous sommes levés heureux d’avoir obtenu de si bons résultats. Nous avons posé les bases pour un accord clé dans le futur, merci. » a déclaré Marcin Korolec, président de la conférence et ministre polonais de l’Environnement au terme de deux semaines de discussions.

Les polonais contestent

Peu avant le sommet, le sénateur Bogdan Pek a fait une allocution sans compromis au Sénat polonais au cours d’une séance sur le réchauffement climatique : « C’est la plus grande mystification dans l’histoire de l’humanité, derrière laquelle on trouve des intérêts mondiaux et des montants gigantesques d’argent » a-t-il déclaré en ajoutant que l’humanité est sciemment conduite dans l’impasse.

« Je ne comprends pas pourquoi une part importante des scientifiques se fourvoient dans l’éco-terrorisme, derrière lequel ne figurent aucunes réelles preuves scientifiques » a ajouté le sénateur en se référant aux hypothèses internationales sur lesquelles se base le coûteux système de réduction des émissions.

« En vertu du protocole de Kyoto, celui-ci doit conduire à une réduction de la température globale moyenne, je cite « entre 0,02˚C et 0,28˚C d’ici 2050 ». Est-ce que quelqu’un de normalement constitué peut affirmer qu’il s’agit d’une base scientifique, une déclaration sérieuse dont le fondement permettrait d’élaborer une théorie du réchauffement mondial, ou mieux encore de préparer une lutte efficace contre les changements climatiques dans le monde puisqu’elle a été sucée du pouce ? » explique le sénateur en présentant les conséquences catastrophiques pour l’économie polonaise de l’application d’une telle politique climatique.

« Pour le bien de nos enfants et petits-enfants, l’UE a imaginé de réduire les émissions de CO2 au sein de l’Union européenne de 20% au prix de 500 milliards d’€. Une bagatelle !

Pour 500 milliards d’€, nous devons réduire sur un plan global de 0,2% les émissions de CO2 ! »

Absurde

« Chaque gouvernement qui achète de telles absurdités agit contre son peuple, la Pologne étant dans tout cette gabegie une des plus touchées. Je ne peux me résoudre à l’idée que notre gouvernement, qui dispose pourtant d’argent pour des experts et qui peut en un instant soutirer des renseignements scientifiques de la communauté internationale, achète cette aberration qui va, dans la réalité, coûter chaque année 26 milliards de zlotys pour appliquer la directive Climat-Énergie ».

Le sénateur Pek s’adresse aux scientifiques : « Je pose la question au monde scientifique dans cette tribune, ceux qui prennent des petites subventions et se taisent et ceux qui en prennent de grosses pour valider ces inepties, qu’en est-il ? Avez-vous cessé de chercher la vérité ? » et tire la sonnette d’alarme :

« Le mythe du réchauffement planétaire, que je nomme idiotie planétaire, est inacceptable sur le plan intellectuel, scientifique et politique ».

commentaires

Haut de page