Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La France pourrait devenir la première économie de l’UE

par jlduret 28 Novembre 2013, 19:14 Economie

La France pourrait devenir la première économie de l’UE

Selon les analystes de la banque Berenberg, d’ici le début de la prochaine décennie, la zone euro pourrait s’élargir à 30 pays et la France devenir la principale locomotive de croissance, dépassant à terme l’Allemagne en matière de puissance économique.

Economie européenne plus dynamique

Selon ses prévisions de l’étude « Europe 2020 : en récoltant les fruits des réformes », l’économie européenne sera bien plus dynamique qu’aujourd’hui dans sept ans déjà, voire qu’avant le début de la crise de la dette.

Cette dernière sera précisément un catalyseur de la croissance.

Le Portugal, l’Irlande et l’Espagne sont sorties de la récession

Pourtant contraints de demander une aide extérieure et mettre en œuvre certaines réformes, sont déjà sortis de la récession, alors que l’économie grecque s’est stabilisée.

Au final, les économies périphériques et l’Allemagne stimuleront la croissance dans l’ensemble de la région.

L’Europe a déjà une expérience dans le règlement des crises.

Il y a près de 30 ans, Margaret Thatcher avait transformé le Royaume-Uni, paralysé par l’inflation et les syndicats, en économie tertiaire moderne.

Au début des années 2000, l’Allemagne, principal « malade » européen, s’est transformée en locomotive de croissance pour toute la région grâce aux réformes de son système de sécurité sociale et de son marché du travail.

Les premiers résultats de ces réformes sévères furent un taux de chômage record, des troubles de masse et des protestations de nombreux économistes.

Mais le temps a donné raison aux réformateurs obstinés.

Le succès économique de l’Europe dépend principalement de la France.

Grâce à sa population grandissante et plus jeune, la France pourrait facilement doubler l’Allemagne en matière de dynamique économique d’ici 2020, et d’ici 2030 ou 2035 elle pourrait devenir la plus grande économie européenne en valeur absolue.

Selon les prévisions de la Banque mondiale, la population allemande se réduira de 81,7 millions en 2010 à 78,8 millions en 2020, tandis que la population française augmentera de 65 à 67 millions d’habitants.

Mais il y a des réformes à faire

Cependant, à l’heure actuelle le pays souffre d’une faible compétitivité, d’un système d’éducation inadéquat et d’un marché du travail rigide, ainsi que de la bureaucratie et des dépenses publiques excessives.

La diminution brusque de son influence dans les affaires européennes devrait pousser le pays à mettre en œuvre des réformes car aujourd’hui ce sont l’Allemagne et la Banque centrale européenne qui fixent les règles du jeu dans la région.

Beaucoup d’obstacles séparent la France de la prospérité.

François Hollande est déjà le président le plus impopulaire de toute l’histoire du pays avec une cote avoisinant les 15 / 20%, sans même avoir engagé de réformes sérieuses.

Si les réformes échouaient, l’avantage démographique de la France se traduirait par un chômage en hausse et l’abandon de l’intégration pourrait mettre une croix sur la zone euro.

commentaires

Haut de page