Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Crémation ou promession ?

par jlduret 17 Octobre 2013, 06:32 Curiosité Seniors

Crémation ou promession ?

Connaissez-vous la promession ?

C’est un concept écologique et scientifique qui permet de transformer les corps en poudre biologique.

Si je vous parle de promession, il est possible que cela ne vous dise absolument rien.

Et pourtant, le concept est loin d’être nouveau puisqu’il date de 1999.

Inventée par la biologiste suédoise Susanne Wiigh-Mäsak, la promession est une alternative écologique à la crémation.

Elle propose, en quelques sortes, de recycler votre corps après votre mort.

Comment faire un promession ?

Voici comment cela fonctionne : moins d’une semaine et demi après le décès d’une personne, son corps doit être placé à -18° C.

Le cadavre est ensuite submergé avec de l’azote liquide.

Enfin, le corps est mis sur une table qui vibre à une certaine fréquence, ce qui va le transformer en poudre organique.

Toute la vapeur d’eau est ensuite éliminée, et la poudre est placée dans une urne biodégradable.

Quel est l’intérêt de la promession ?

Elle fournit le même résultat qu’une crémation sans produire autant de rejets nocifs.

On notera que l’azote liquide est du simple gaz diazote refroidi en dessous de sa température d’ébullition, une alternative plutôt ‘verte’ en somme.

L’enterrement constitue bien évidemment un procédé tout aussi écologique que la promession pour peu que l’on utilise un cercueil biodégradable.

Cependant, le phénomène de surpopulation des cimetières interdit la possibilité de se faire enterrer dans certains endroits, il faut donc choisir un moyen alternatif.

On en reparle

Si ce procédé revient sur le devant de la scène cette semaine, c’est parce que la personne qui l’a inventé, Susanne Wiigh-Mäsak, a donné une longue interview sur le site Wired.

Dans celle-ci, elle explique sa technique, justifie la portée écologique de son geste et répond à ses détracteurs, notamment les acteurs de la crémation.

Ceux-ci l’accusent, par exemple, d’avoir conservé des cadavres dans son réfrigérateur pendant plus de dix ans.

Loin de toutes ces considérations, c’est ici le côté scientifique qui nous intéresse.

Peut-être bien que la promession deviendra, dans quelques années, un procédé courant pour dire adieu à nos morts.

____

Vu ici

Voir le vidéo pour en savoir plus

commentaires

Haut de page