Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

« Si vous saviez ce que je sais sur les emails : vous ne les utiliseriez pas non plus »

par jlduret 14 Août 2013, 11:42 big brother Informatique internet

« Si vous saviez ce que je sais sur les emails : vous ne les utiliseriez pas non plus »

Ladar Levison, fondateur de Lavabit, invite les médias à découvrir les agissements illégaux du gouvernement américain.

A 32 ans, il vient de tuer le service qu’il a mis 10 années de sa vie à construire.

Toute sa vie d’adulte a été dédiée à la création d’un service de mails et de stockage encryptés. Un service qui a récemment été mis sous le feu des projecteurs pour avoir été utilisé par Edward Snowden, l’analyste renégat de la NSA.

Le service a connu son heure de gloire, avant que son fondateur ne reçoive la visite d’agents du gouvernement.

Il s’est vu proposé un choix assez cynique : collaborer avec la NSA ou faire face à d’importantes poursuites judiciaires.

Ladar Levison a préféré mettre fin au service plutôt que de compromettre les informations de ses clients. Il va comparer cette décision à celle de mettre fin à la vie d’un animal aimé.

Ladar Levison : un discours en pointillé

En réalité il expliquera qu’il y a une frontière mince qui le sépare de sujets qui pourraient lui valoir de longues années d’emprisonnement. En effet, après avoir mis fin à son service, il n’est aujourd’hui pas autorisé à divulguer les demandes qu’il a reçu du gouvernement.

« Il y a des informations que je ne peux même pas partager avec mon avocat, expliquera-t-il. Donc encore moins avec les citoyens américains. Si nous devons parler de secret, vous savez, je pense que c’est poussé à l’extrême par l’administration actuelle pour couvrir des méthodes dont ils ne sont pas fiers. »

Si les américains savaient ce que fait le gouvernement...

Ladar Levison n’en dira pas davantage donc, cédant à la menace d’années d’emprisonnement. Son discours sera pourtant d’encourager la presse à trouver la vérité sans lui :

« Je ne peux malheureusement pas en parler. Je le voudrais, croyez-moi.

Je pense que si les américains savaient ce que fait le gouvernement, celui-ci ne serait plus autorisé à le faire. J’espère que les médias pourront découvrir ce qui se passe sans mon aide. »

Nous ne pouvons donc que suspecter le fait que le gouvernement souhaitait expressément avoir accès aux informations hébergées sur le cloud de Lavabit.

Une requête qui leur aurait donné accès à l’ensemble des conversations des utilisateurs du service, et a fortiori à tous les échanges d’Edward Snowden.

En attendant, il a décidé de faire une pause concernant les mails.

« Si vous saviez ce que je sais sur les emails, dira-t-il à Forbes. Vous ne les utiliseriez pas non plus ».

(Source 1 ; 2)

____

VU ICI

commentaires

Haut de page